970x250

Sport en entreprise : Un vecteur de compétitivité et de cohésion

Sport en entreprise : Un vecteur de  compétitivité et de cohésion

Il a pour enjeu de garantir le bien-être des collaborateurs et d’attendre plus de productivité

Une première au Maroc et dans le continent africain. La Fédération mondiale du sport en entreprise (WFCS) a tenu, samedi, à Casablanca son assemblée générale annuelle. L’occasion étant de dresser le bilan des activités de la fédération au titre de l’exercice 2021 ainsi que de discuter de l’organisation des jeux mondiaux du sport d’entreprise prévus au Mexique en 2023, en Italie en 2024 et au Danemark en 2026. Intervenant à cette occasion, Younes El Mechrafi, président de l’Association pour la promotion du sport en entreprise (APSEM) au Maroc, hôte de cet conclave, s’est réjoui de la tenue de cette assemblée ayant connu la participation de nombreux pays. «C’est un grand honneur pour le Maroc et pour l’écosystème sportif marocain d’accueillir cette assemblée générale dont les enjeux sont notamment de sensibiliser aux problématiques liées, entre autres, à la sédentarité et à l’obésité, qu’il faut absolument combattre par des pratiques saines dans la vie quotidienne que ce soit sur le lieu du travail ou le trajet domicile-travail», a-t-il affirmé. Et de préciser qu’«il existe aujourd’hui une prise de conscience des pouvoirs publics et de la société de ces problématiques».
L’enjeu étant pour le Maroc de garantir le bien-être en entreprise et de rationaliser les dépenses relatives aux maladies professionnelles, et atteindre plus de productivité pour l’entreprise et le salarié.
Pour sa part, Didier Besseyre, président de la Fédération mondiale du sport en entreprise, indique dans ce sens que le Maroc se positionne comme un leader sur le continent africain autour du sport d’entreprise.
Ce leadership dont jouit le Royaume pousse la fédération à réfléchir à l’organisation au Maroc des premiers Jeux mondiaux du sport en Afrique. Il est à préciser que la tenue de ces assemblées a été précédée vendredi par un forum portant sur la thématique du sport en entreprise. Cette rencontre, organisée par l’Association pour la promotion du sport en entreprise au Maroc, la Fédération marocaine des professionnels du sport (FMPS) et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a été marquée par la participation de personnalités de haut niveau à l’instar de Chakib Benmoussa, ministre de l’éducation nationale, du préscolaire et des sports.

Le ministre a indiqué que la promotion du sport en entreprise représente un levier de compétitivité et un outil d’intégration. Il a, dans ce sens, rappelé les vertus du sport et les valeurs qu’il inculque, notamment en termes de respect, de tolérance et de cohésion. Pour M. Benmoussa, la promotion du sport en entreprise est un vecteur de productivité, de la préservation de la santé et du bien-être des collaborateurs. «Les activités physiques sont bénéfiques aux employés et employeurs et permet aussi d’améliorer le climat professionnel et renforcer l’approche citoyenne de l’entreprise», a-t-il indiqué. Et de préciser que «les pouvoirs publics accordent une grande importance à la pratique des sports de masse et veillent à la mise en place des infrastructures nécessaires à la pratique de ces sports, notamment les infrastructures de proximité». Le patronat était également de la partie. A ce propos, Mehdi Tazi, vice-président de la CGEM, a fait part de la mobilisation du secteur privé au côté du ministère, de l’ASPEM et de la FMPS pour promouvoir les valeurs sportives au sein de l’entreprise.

De son côté, Hassan Boubrik, directeur général de la Caisse nationale de la sécurité sociale, a souligné la nécessité de mettre en place au sein de l’entreprise des valeurs de compétition et de dépassement de soi. «Le chemin à parcourir est encore long pour faciliter la pratique de sport en milieu professionnel», a-t-il assuré. Notons que les enjeux relatifs à la pratique du sport au Maroc ont été identifiés dans le nouveau modèle de développement. Un rappel a été fait dans ce sens par Mehdi Sekkouri, président de la Fédération marocaine des professionnels du sport. Une instance représentative des différentes filières du secteur dont le retail, équipement & infrastructure, institutions, conseil, événementiel, start-up, salle de sport, formation, tourisme, etc. Le responsable a réitéré l’ambition de la Fédération de fédérer les entreprises opérant dans ce segment et contribuer à la structuration d’un secteur majeur de l’économie nationale. «FMPS œuvre à l’organisation d’événements sportifs et de conférences, la réalisation d’études sectorielles et au développement de campagnes de promotion en faveur du sport en entreprise», affirme-t-il.

Du côté des panélistes, l’ensemble des participants a mis l’accent sur la nécessité d’assurer un accompagnement psychologique pour allier bien-être des salariés et performance de l’entreprise. Les intervenants ont énuméré plusieurs moyens pour atteindre cet objectif à l’instar de l’installation des cellules d’écoute pour accompagner les salariés. La finalité étant de garantir aux collaborateurs les moyens propices à l’épanouissement au travail renforçant ainsi leur sentiment d’appartenance à la structure et améliorant de facto leur rendement professionnel.

L’APSEM en bref

L’Association pour la promotion du sport en entreprise (APSEM) présidée par Younes El Mechrafi a vu le jour en avril 2019. à l’occasion de la célébration de la Journée internationale du sport au service du développement et de la paix. L’association a pour mission de promouvoir la pratique des activités physiques et sportives en milieu professionnel. Elle œuvre également à développer et structurer les activités physiques et sportives en milieu professionnel et contribue à l’amélioration de la santé des collaborateurs et de la productivité de l’entreprise. Parmi les missions de l’association figurent également la diffusion d’information et la sensibilisation quant aux bienfaits des activités sportives en entreprise, et le développement de toutes actions utiles à la promotion du sport en entreprise au Maroc. l’APSEM a pour rôle de favoriser le bien-être physique et psychique des employés, contribuer à la cohésion sociale, préserver la santé publique et faciliter l’insertion des individus.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *