Stellantis : Une marge opérationnelle courante de 11,4%

Stellantis : Une marge opérationnelle courante de 11,4%

Une bonne performance observée au premier semestre

Stellantis affiche une bonne performance opérationnelle. Des résultats records ont été observés au premier semestre atteignant une marge opérationnelle courante de 11,4% et des résultats sectoriels tous positifs.
L’objectif opérationnel 2021 est ainsi porté à environ 10% de la marge opérationnelle courante. «Je tiens à remercier chaleureusement tous les salariés de Stellantis pour leur concentration remarquable sur l’excellence opérationnelle et l’exécution des synergies qui ont conduit le groupe à obtenir des résultats financiers très solides au 1er semestre 2021», souligne Carlos Tavares, PDG de Stellantis. Et de préciser que «tout en assurant cette performance opérationnelle élevée, l’entreprise a également fait des progrès majeurs sur les questions stratégiques, liées à l’accélération de l’électrification et au software qui sont les piliers fondamentaux de notre stratégie». Dans le détail, les revenus nets Pro Forma ont atteint les 75,3 milliards d’euros en hausse de 46%.

Le résultat opérationnel courant Pro Forma a, pour sa part, atteint les 8,6 milliards d’euros avec une marge de 11,4% au premier semestre. Notons qu’un record de la marge a été observé en Amérique du Nord se situant ainsi à 16,1%.
Par ailleurs, le premier semestre de Stellantis a été marqué par le démarrage rapide de l’exécution des synergies avec un cash net d’environ 1,3 milliard d’euros. En revanche, le free cash flow industriel Pro Forma ressort négatif de 1,2 milliard d’euros, reflétant ainsi les effets négatifs sur le fonds de roulement de la part des semi-conducteurs commandée et non reçue. L’opérateur relève également une forte liquidité industrielle au titre des six premiers mois de l’année. La disponibilité est de 51,4 milliards d’euros.

Il est à préciser que Stellantis entame une phase d’accélération de sa stratégie électrique notamment avec le lancement de 11 BEV et de 10 PHEV au cours des 24 prochains mois. Sans oublier la gamme LCV qui est, désormais, entièrement électrifiée en Europe ainsi que le lancement des vans à pile à combustible à hydrogène d’ici la fin de l’année. De même, une troisième «gigafactory» est annoncée pour Termoli (Italie) au moment où la transformation de l’usine d’Ellesmere Port (UK) en première usine exclusivement BEV du groupe est prévue à partir de fin 2022. Des partenariats novateurs sont également dans le pipe. Citons dans ce sens, le rapprochement avec Archer pour créer des véhicules à décollage vertical et celui avec Engie EPS pour développer des réseaux à charge rapide.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *