Step Abdelmoumen : Le DG de l’ONEE s’enquiert de l’avancement des travaux

Step Abdelmoumen : Le DG de l’ONEE s’enquiert de l’avancement des travaux

Sa mise en service est prévue pour le 1er semestre 2022

Sur le plan environnemental, le projet de la Step Abdelmoumen ne générera pas d’émissions de CO2 ni de gaz à effet de serre et contribuera à la préservation des ressources en eau compte tenu de son fonctionnement en circuit fermé.

L’ONEE est déterminé à renforcer son leadership régional dans le domaine du stockage intelligent de l’énergie comme le démontre l’avancement des travaux au niveau du projet stratégique de la STEP Abdelmoumen située dans la province de Taroudant, dont les travaux de construction ont démarré en 2018 et ont atteint aujourd’hui environ 40%.
Abderrahim El Hafidi, directeur général de l’ONEE, s’est enquis de l’état d’avancement du chantier de la Station de transfert d’énergie par pompage (STEP) d’Abdelmoumen, lors de sa visite technique effectuée sur le terrain la semaine dernière.

Le site du projet de la Step est situé à environ 70 km au nord-est de la ville d’Agadir sur une superficie de 100 hectares. Ce grand projet, qui fait partie du programme d’équipement de l’ONEE en moyens de production électrique, s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la vision éclairée de Sa Majesté le Roi, pour garantir la sécurisation d’approvisionnement énergétique du Royaume.

Le projet de la Step permettra, notamment, la satisfaction de la demande en électricité durant les heures de pointe et le stockage de l’énergie, l’optimisation de l’exploitation des moyens de production, une souplesse d’exploitation du système électrique national, l’augmentation de la capacité d’intégration des énergies renouvelables et l’amélioration de la stabilité du réseau électrique de transport d’énergie au niveau des régions du sud.
D’une puissance installée de 350 MW et d’un coût global d’environ 3,8 milliards de dirhams, la Step Abdelmoumen nécessitera une durée de travaux de 48 mois et sa mise en service est prévue pour le 1er semestre de l’année 2022.

Celle-ci sera équipée d’importantes principales installations dont : un bassin supérieur et un bassin inférieur de stockage d’eau d’un volume utile de 1.300.000 m3 chacun, un circuit d’eau d’environ 3 km, dont une conduite forcée, reliant les deux bassins et alimentant l’usine, une usine abritant deux groupes réversibles de 175 MW chacun, un poste extérieur de 225 kV, comprenant 2 arrivées groupes et 4 départs lignes, et une station d’alimentation de premier remplissage et d’appoint en eau des bassins à partir de la retenue du barrage existant.
Sur le plan environnemental, le projet de la Step Abdelmoumen ne générera pas d’émissions de CO2 ni de gaz à effet de serre et contribuera à la préservation des ressources en eau compte tenu de son fonctionnement en circuit fermé. Le projet contribue au développement socio-économique de la région à travers de multiples actions sociales, dont les principales sont le désenclavement des douars avoisinants, la promotion du travail au niveau de la région et la qualification de la main-d’œuvre locale à travers une formation continue au sein du projet (soudeurs qualifiés, opérateurs de soudage, conducteurs d’engins…).

Il est à rappeler que la STEP Abdelmoumen bénéficie d’un cofinancement de 140 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement (BEI), de 134 millions d’euros de la Banque africaine de développement (BAD) et de 60 millions de dollars des Fonds des technologies propres de la BAD.
Il est important de souligner que le Maroc est le seul pays arabe à disposer de cette technologie et, sur le continent africain, le deuxième pays avec l’Afrique du Sud. Ce nouvel ouvrage vient renforcer celui de la STEP d’Afourer, d’une puissance de 460 MW, en service depuis 2004.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *