Economie

Sûreté radiologique en Afrique: AMSSNuR et l’AIEA promeuvent les compétences de la région

© D.R

Partenariat 
A la suite de cette signature, l’AMSSNuR aura ainsi une École africaine pour les régulateurs de la sûreté radiologique, en étroite collaboration avec l’AIEA. Cette école aura pour mission de renforcer l’infrastructure réglementaire existante.

L’Agence marocaine de sûreté et de sécurité nucléaire et radiologique (AMSSNuR) et l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) consolident leur partenariat. Dans ce sens des arrangements pratiques ont été signés entre les deux instances et ce en marge de la 67ème session ordinaire de la conférence générale de l’Agence internationale de l’énergie atomique. Ce rapprochement tend en effet à promouvoir les compétences en sûreté radiologique sur le continent africain. «Ce partenariat stratégique, qui s’étendra sur une période de trois ans, avec l’appui de l’AIEA, assurera le renforcement, l’efficacité et la durabilité de l’infrastructure réglementaire de la sûreté radiologique en Afrique.

Cette collaboration jouera un rôle déterminant dans le développement des compétences et des capacités des régulateurs de la sûreté radiologique en Afrique, lequel est essentiel pour un avenir plus sûr et plus durable pour tous », apprend-on en marge de la signature desdits arrangements le 29 septembre à Vienne par Said Mouline, directeur général de l’AMSSNuR, et Lydie Evrard, directrice générale adjointe chargée de la sûreté nucléaire à l’AIEA. À la suite de cette signature, l’AMSSNuR aura ainsi une École africaine pour les régulateurs de la sûreté radiologique, en étroite collaboration avec l’AIEA.

Cette école aura pour mission de renforcer l’infrastructure réglementaire existante en organisant au moins trois cours de formation chaque année, conçus avec l’AIEA. Ces formations couvrent des sujets tels que la rédaction de réglementations, l’autorisation et l’inspection des sources de rayonnements ionisants, ainsi que des cours de formation destinés aux responsables de la protection radiologique. Cette initiative vise ainsi à renforcer les compétences et les capacités des régulateurs de la sûreté radiologique en Afrique afin de garantir une utilisation sûre et sécurisée des sources de rayonnements ionisants dans la région.
Intervenant dans ce sens, Said Mouline a souligné que « le renforcement de capacité est la clé pour le développement de notre continent dans tous les secteurs et encore plus dans le secteur de la régulation de la sûreté radiologique car il permet de faciliter le déploiement d’appareils radiologiques ».

Et de préciser que « cet accord de coopération pratique couronne les efforts déployés par l’AMSSNuR depuis sa création dans le domaine de la sûreté et de la sécurité nucléaires et radiologiques ». M. Mouline a également exprimé l’engagement ferme de l’AMSSNuR de renforcer la coopération au niveau continental, favorisant ainsi la coopération triangulaire entre l’IAEA et d’autres pays africains en matière de formation, de partage de connaissances et d’expérience en matière de sûreté et de sécurité nucléaires et radiologiques, dans une démarche en accord avec la vision de Sa Majesté le Roi Mohammed VI en faveur du renforcement de la coopération Sud-Sud.

Il est à rappeler que l’AMSSNuR a déjà été désignée comme premier Centre collaborateur en Afrique de l’AIEA pour le renforcement des capacités en matière de sécurité nucléaire et premier Centre régional de l’AIEA en Afrique pour le développement des compétences en matière de préparation et de réponse aux situations d’urgence nucléaire. L’AMSSNuR tend à remplir les conditions mentionnées cette année lors des rencontres des régulateurs à l’AIEA, à savoir l’indépendance, la neutralité et l’intégrité.

Articles similaires

EconomieUne

Riva Industries décroche la conformité aux normes marocaines

Le processus de certification a été déroulé par L’Imanor dans le cadre...

Economie

The Ranch propose une expérience d’hébergement innovante

À seulement 30 minutes de la ville ocre, The Ranch se dévoile...

Economie

Plus de 200 chefs d’entreprises en mission au Sénégal

Une mission multisectorielle autour du thème « Investir au Sénégal : stabilité...

Economie

L’AMMC détaille le processus d’agrément

Le guide récemment élaboré par l’AMMC précise les conditions et les modalités...