Tanger : Amendis dresse le bilan de ses réalisations et dévoile les perspectives d’avenir

Tanger : Amendis dresse le bilan de ses réalisations et dévoile les perspectives d’avenir

6,2 milliards de dirhams d’investissements sont mobilisés entre 2002 et 2020

Depuis l’entrée en vigueur en 2002 du contrat la liant à la commune de Tanger, la filiale de Veolia Maroc poursuit le renforcement de ses performances sur l’ensemble du périmètre de gestion déléguée. C’est du moins ce qui ressort d’une visite organisée, jeudi 18 mars, au profit des représentants de la presse aux différents chantiers menés par Amendis Tanger. Selon les données communiquées à cette occasion, quelque 6,2 milliards de dirhams d’investissements sont mobilisés entre 2002 et 2020 dans la distribution d’eau potable (25 %), d’électricité (25 %) et d’assainissement liquide (50%).

Constituant l’axe prioritaire de ses investissements, les projets d’assainissement de la ville visent de contribuer à «l’amélioration de la qualité de vie des habitants, à la préservation de l’hygiène publique ainsi qu’à la protection de l’environnement naturel. Un second enjeu majeur consiste en l’accompagnement du développement urbanistique, économique et touristique de la région», selon les responsables d’Amendis.
Depuis 2002, le taux de raccordement au réseau d’eau potable est passé de 73 à 99%. «C’est l’ensemble du secteur qui se mobilise pour sécuriser l’alimentation en eau potable de Tanger», explique la même source, faisant remarquer qu’Amendis œuvre depuis deux décennies à optimiser la gestion de l’eau sur les ouvrages de distribution dont il a en charge l’exploitation.

Réutilisation des eaux usées

Parmi les plus importants projets menés par Amendis, il y a lieu de citer celui d’extension de la station d’épuration Boukhalef, dont les travaux vont, selon les responsables de la filiale de Veolia Maroc, bon train avec un taux d’avancement de 90%. Inaugurée par SM le Roi Mohammed VI fin 2015, cette station d’épuration est considérée comme un projet de développement durable prioritaire à forte valeur ajoutée, permettant à la ville de se positionner en tête des villes en matière de réutilisation des eaux usées dans l’arrosage des espaces verts. Il est actuellement d’une capacité de traitement de 11.000 m3 par jour. D’une enveloppe budgétaire globale de 214 millions de dirhams, le projet d’extension de la station d’épuration Boukhalef permet de doter celle-ci d’une capacité de traitement supplémentaire de 32.000 m3 par jour. Il est destiné à traiter les effluents de la ville d’Asilah et de réutiliser l’ensemble des eaux usées traitées dans l’arrosage des espaces verts. «La mise en service de l’extension de la station de traitement Boukhalef permettra de traiter plus de 3 fois plus d’eaux usées traitées actuellement, conformément aux normes d’irrigation en vigueur», a-t-on précisé.

Des mesures d’accompagnement des clients

Notons qu’à l’instar des autres régies, Amendis a pris des mesures préventives et d’accompagnement de ses clients pendant la période de crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. Dès la mise en vigueur du système de confinement au niveau national, la filiale de Veolia Maroc a décidé d’opter pour la suspension du relevé et de la facturation pour préserver la sécurité et la santé de son personnel et de sa clientèle. Ainsi Amendis Tanger a procédé à l’estimation de la consommation des mois d’arrêt de lecture sur la base de la moyenne de consommation de l’année 2019 et 2018 conformément à la décision des autorités de la ville. La reprise de la facturation de la consommation a eu lieu en juin 2020 sur la base de l’index réel lu.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *