Tanger se prépare aux fêtes de fin d’année

Tanger se prépare aux fêtes de fin d’année

Ornements et décorations des hôtels, des restaurants et d’autres commerces annoncent le ton

Par sa vocation internationale, Tanger s’apprête encore cette année à se parer de ses plus beaux habits pour célébrer Noël comme il se doit. Mais déjà l’effervescence des fêtes du Nouvel an gagne depuis la mi-décembre les grands centres commerciaux de la ville, qui sont merveilleusement bien décorés aussi bien de l’intérieur qu’à l’extérieur.

C’est l’occasion pour les Tangérois et les visiteurs de la ville de venir profiter de cette ambiance festive régnant sur les lieux. D’autant plus que quelques enseignes de prêt-à-porter ont proposé depuis le début du mois en cours des soldes d’hiver. Et ce au grand bonheur des visiteurs en quête de bonnes affaires à un meilleur rapport qualité-prix.

Au centre-ville, cette ambiance festive se fait sentir déjà à travers les ornements et les décorations des devantures des magasins de grands boulevards, dont ceux de la Liberté et Pasteur, toutefois pas avec la même ferveur des grandes centres commerciaux de la ville. «C’est avec nostalgie que nous réalisons cette traditionnelle décoration de notre grande vitrine. Cette période de fin d’année nous rappelle les grandes ventes que réalisait mon défunt père dont nous avons hérité ce magasin de vêtements. C’est pourquoi nous -mon frère et moi- comptons se convertir vers d’autres secteurs», fait savoir un gérant d’un magasin au centre-ville.

Parmi les endroits les plus animés pendant cette période des fêtes, la corniche et les zones avoisinantes, qui comptent les plus luxueux hôtels, restaurants et night-clubs de Tanger, dont les ornements et les décorations du Nouvel an ont déjà été réalisés pour la majorité d’entre eux. «Nous avons dès le début du mois de décembre procédé à la réalisation des décorations pour Hilton Garden Inn et Hilton Tanger City Center. Nous venons pour la même occasion de lancer des offres spéciales pour ces deux hôtels», dit Miryam Achouri, responsable marketing aux Hilton Garden Inn et Hilton Tanger City Center.

Avec un package spécial des fêtes de fin d’année, la direction de ces deux hôtels propose, selon cette responsable, des menus spécifiques et des groupes musicaux pour la grande soirée du 31 décembre (Saint-Sylvestre). Pour les deux hôtels, «la fête continue, très animée, après minuit, avec un DJ au Bar», a précisé Mme Achouri. De leur côté, les pâtisseries et les chocolateries du centre-ville se sont mises, elles aussi, à l’ambiance des fêtes de fin d’année. Elles ont ainsi décoré les vitrines de leurs commerces de guirlandes et de lumières. C’est une période de haute saison pour ce type de commerces. «Nous attendons impatiemment les fêtes du Nouvel an. Nous constatons pendant cette période une forte reprise de notre activité. Nous préparons toutes sortes de gâteaux pour une clientèle diversifiée, de toutes les bourses et très fidèles en raison de la qualité de notre pâtisserie. Nous recevons un grand nombre de commandes pour les tartes la veille du Nouvel an. Car les Marocains considèrent Noël comme la fête d’Achoura», a confié un vendeur dans une ancienne pâtisserie du centre-ville. 

Les marchands de poissons connaissent, eux aussi, une forte reprise de leur activité, leur permettant de voir leur marge de bénéfices augmenter. «Nous ferons de notre mieux pour faire face à cette traditionnelle pression de la fin d’année et pouvoir répondre aux goûts de notre clientèle. Nous devons avoir toutes sortes de poissons surtout les plus vendus en période des fêtes. Nous devons approvisionner les restaurants qui connaissent, de leur côté, une forte demande pendant cette période», a fait savoir un vendeur de poisson au marché central. 

La fête de fin d’année est une période où les tenants d’autres commerces se frottent les mains, parmi lesquels les marchands de fleurs qui présentent les meilleures fleurs et roses. La majorité de ces derniers fait savoir que ses ventes augmentent en cette période. Mais ils s’accordent à dire qu’avec le décès ou le départ d’un certain nombre de leurs clients européens dans leurs pays d’origine, ces ventes ne sont plus ce qu’elles étaient avant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *