970x250

Téléphérique d’Agadir : La mise en service prévue début juillet prochain

Téléphérique d’Agadir : La mise en service prévue début juillet prochain

Considéré comme l’un des projets touristiques phares de la ville d’Agadir, le téléphérique d’Agadir sera mis en service début du mois de juillet prochain.

S’étendant sur une distance linéaire de 1.700 m, il vient pour accompagner le projet de réhabilitation de la Kasbah d’Agadir Oufella.
Dans les détails, ce projet réalisé pour un coût total de 40 millions de dirhams portera sur deux lignes téléphériques qui vont relier la Kasbah d’Agadir Oufella au projet touristique «Dania Land» sur une distance de 1.700 mètres linéaires. La première ligne comprend 30 cabines dont 4 VIP et la deuxième ligne sera dotée de 18 cabines. A terme, le téléphérique d’Agadir pourra transporter 1.000 personnes par heure et générer 1.000 emplois directs.
Ces deux lignes seront mises en service le début du mois de juillet prochain et relieront en moins de six minutes le port de Tildi et le site patrimonial le plus emblématique d’Agadir, la Kasbah d’Agadir Oufella.

Les cabines du projet déjà livrées sont de qualité supérieure. Il s’agit de la dernière génération de téléphériques construits par Doppelmayr, leader mondial du transport par câbles. Le téléphérique d’Agadir sera doté de la technologie D-line, qui assure un confort optimal aux passagers, un fonctionnement silencieux, une maintenance simple et rapide. La mise en marche du projet devrait coïncider avec la fin des travaux de la Kasbah, en cours de réhabilitation. Ce site de promontoire exceptionnel surplombant le port a été classé monument historique par deux Dahirs, celui du 30 juillet 1932 et celui du 23 mars 1944. Sa structure urbaine et ses murailles ont été endommagées par des séismes au 18ème siècle et plus fortement par celui de 1960. Elle témoigne de la période faste de la dynastie saadienne, mais aussi de toutes les communautés qui l’ont habitée jusqu’à 1960. Elle est aujourd’hui un lieu de convergence de la mémoire locale. La réhabilitation de la Kasbah d’Agadir Oufella est une composante majeure des projets de mise en valeur du patrimoine culturel de la région Souss-Massa. Ce projet rentre également dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de développement urbain (PDU) de la ville d’Agadir 2020-2024 dont la convention-cadre a été signée, le 4 février 2020, sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Cette mise en valeur se fait dans le respect des protocoles internationaux des interventions patrimoniales post-catastrophe, afin d’ouvrir le site à la visite et au recueillement. Elle vise d’une part à restituer l’attractivité de ce site et à assurer un accès au plus grand nombre de visiteurs dans les meilleures conditions, et d’autre part à devenir un modèle de restitution patrimoniale post-catastrophe afin de redonner à Agadir un rayonnement patrimonial international.
Pour rappel, la construction du prestigieux projet a été approuvée fin 2020 et fait partie du projet de loisirs touristiques à grande échelle «sous camp».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *