970x250

Tétouan prépare l’ouverture de ses nouveaux abattoirs communaux

Tétouan prépare l’ouverture de ses nouveaux  abattoirs communaux

Il fait partie du pôle agroalimentaire, situé à la périphérie sur l’axe menant à Chefchaouen

Très attendus, les nouveaux abattoirs viennent en remplacement de l’actuelle structure communale, dont la superficie et les équipements ne sont pas désormais en mesure de suivre la dynamique démographique que connaît la ville.

En concertation avec les professionnels, les préparatifs pour l’entrée en service des nouveaux abattoirs municipaux de Tétouan vont bon train, permettant ainsi de contribuer à l’organisation et à la restructuration de l’abattage pour être à la hauteur des attentes de la province dans son ensemble. C’est ce qui ressort d’une rencontre tenue dernièrement sous la présidence de Mustapha Bennaji, vice-président de la commune, avec les responsables de ce projet et les acteurs de ce secteur pour discuter de l’état d’avancement de ces préparatifs ainsi que les mesures prises pour faciliter le transfert des activités vers cette structure communale, située à la périphérie, plus précisément sur l’axe menant à la ville voisine Chefchaouen. Les débats ont porté sur la situation des professionnels et les conditions de l’exercice de leur métier, dont l’ouverture des nouveaux abattoirs aidera à réduire la pression et mieux répondre aux besoins de la population en croissance constante depuis ces dernières décennies.

Dédiés au développement du secteur alimentaire

D’un investissement global de plus de 60 millions de dirhams, ce nouveau projet fait partie des principales structures communales du pôle agroalimentaire, situé à l’entée de la ville. Dédié au développement du secteur alimentaire dans la province, ce pôle agroalimentaire intervient dans le cadre du programme intégré de développement économique et urbain de Tétouan. Très attendus, les nouveaux abattoirs viennent en remplacement de l’actuelle structure communale, dont la superficie et les équipements ne sont pas désormais en mesure de suivre la dynamique démographique que connaît la ville. Ils sont plus spacieux et bien équipés dans le strict respect de l’environnement, permettant- à l’instar des autres structures du nouveau pôle alimentaire, de générer des ressources financières supplémentaires destinées à contribuer à insuffler une nouvelle dynamique sur le territoire urbain.

Doter la ville de plusieurs espaces d’égorgement

Inspirés des expériences réussies, notamment au Maroc et à l’étranger, ces nouveaux abattoirs permettent de doter le secteur de l’abattage à Tétouan de plusieurs espaces d’égorgement conformément aux normes internationales en vigueur. Ces espaces, à l’instar de ceux dédiés au stockage des viandes, seront ainsi opérationnels en strict respect de l’environnement. Ce nouveau projet comporte également des chambres froides, des services administratifs, de contrôle et de gestion de l’ensemble des locaux des nouveaux abattoirs.
Notons que le pôle agroalimentaire de Tétouan comporte aussi le marché de gros des fruits et légumes, qui est destiné à ouvrir ses portes après l’entrée en service des nouveaux abattoirs de la ville. Le nouveau marché de gros comporte, en plus des halls destinés à la vente des fruits et des légumes, un souk du Fellah (marché de l’agriculteur), des espaces dédiés au stockage et gestion des caisses vides et autres emballages ainsi que des services de contrôle et des bureaux administratifs.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.