Top Performers : 17 entreprises cotées distinguées

Top Performers : 17 entreprises cotées distinguées

Chaque entreprise est évaluée sur la pertinence de ses indicateurs et l’efficacité de son système managérial par rapport à six domaines : le capital humain, les droits de l’Homme, l’environnement, l’éthique des affaires, la gouvernance ainsi que l’engagement sociétal.

Elles sont 17 entreprises sur les 44 premières capitalisations du Maroc à obtenir la distinction de Top Performers pour cette année. Il s’agit d’une reconnaissance indépendante et gratuite issue de leur évaluation réalisée par V.E Maroc, entité découlant de Moody’s ESG Solutions. «L’évaluation ESG a pu mettre en valeur la résilience des entreprises marocaines face à une crise sanitaire, économique et sociale sans précédent.

Nous sommes ravis de voir que le marché marocain résiste mieux et intègre de plus en plus les dimensions environnementale, sociale et de gouvernance conformément aux exigences et réglementations nationales et internationales», souligne dans ce sens Ghizlaine Nourlil, directrice V.E Maroc. Et de poursuivre : «Nous nous réjouissons également de l’évolution du taux de reporting, ce qui témoigne d’une bonne implication et transparence du secteur privé vis-à-vis des différentes parties prenantes locales et internationales». En effet, V.E Maroc constate une amélioration du reporting en 2021.

Ce dernier s’est redressé de 6% au moment où le score moyen a affiché un léger progrès de 2,8 points. Dans l’ensemble, 11 entreprises cotées se distinguent par leur performance générale. Il s’agit en effet d’OCP, Attijariwafa bank, BCP, Bank of Africa, BMCI, LafargeHolcim Maroc, Itissalat Al Maghrib, Lydec, Managem, SMI et Sonasid. En parallèle, Colorado, Cosumar, Crédit du Maroc, les Eaux Minérales d’Oulmès, Marsa Maroc et Taqa Morocco se distinguent par leur performance sur des thèmes spécifiques. Notons que la reconnaissance Top Performers ainsi que l’indice ESG de la Bourse de Casablanca en partenariat avec V.E Maroc ont pour vocation d’accompagner les entreprises marocaines à intégrer les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leurs activités et politiques afin de répondre aux exigences croissantes des investisseurs internationaux.

«Le référentiel d’évaluation comporte 38 critères relatifs à des exigences normatives énoncées par les conventions et les recommandations internationales, notamment celles de l’ONU, de l’OIT et de l’OCDE», relève-t-on de V.E Maroc. Ainsi, chaque entreprise est évaluée sur la pertinence de ses indicateurs et l’efficacité de son système managérial par rapport à six domaines : le capital humain, les droits de l’Homme, l’environnement, l’éthique des affaires, la gouvernance ainsi que l’engagement sociétal. Parmi les constats relevés dans ce sens on note une hausse de 59% du taux d’information disponible relatifs aux informations attendues. Le score moyen de la place de Casablanca s’est établi à 31.3/100, soit en amélioration par rapport à 2020. Sur la période 2020-2021, le score alloué à la gouvernance a progressé de 3,1 points mais demeure faible (score moyen de 24,9/100).

On note par ailleurs une progression de 2,8 points en matière de respect des droits de l’Homme, avec un score moyen de 38,7/100 égale aux moyennes observées par V.E au niveau international (38.78). Le score de l’engagement sociétal grimpe pour sa part de 3,8 points pour atteindre 38,3/100. De même, les critères relatifs à l’éthique des affaires et la gestion des ressources humaines sont en hausse de 2,5 et 2,6 points respectivement. En revanche, la performance des entreprises marocaines en matière environnementale demeure faible (score moyen de 27,7/100) malgré une légère hausse par rapport à 2020 (24,2/100). Il ressort également que trois entreprises ont significativement amélioré leurs scores par rapport à 2020 : Sonasid (+23 points) ; Auto Nejma (+10 points) ; Marsa Maroc (+8 points).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *