Economie

Tourisme : timide croissance

Les derniers chiffres du ministère du Tourisme font état d’une croissance de 6% des nuitées enregistrées dans les établissements d’hébergement touristique classés entre janvier et août 2006. Les marocains et résidents ont peu voyagé durant cette période, avec une hausse de 1% contre 7% pour les nuitées de non résidents. Les grandes destinations touristiques ont connu des fortunes diverses avec une hausse de 10% pour Agadir contre 4% pour Marrakech. En terme de croissance, la Palme d’or revient à Essaouira (+22%), puis, dans l’ordre, Casablanca (11%) et Rabat (10%). En revanche, les nuitées stagnent à Fès (l’une des rares villes à avoir signé solennellement son Plan de développement régional touristique) et à Ouarzazate qui ne profite visiblement pas de l’industrie cinématographique. De même, alors que l’on ne finit pas d’annoncer la renaissance du Nord, Tétouan pique du nez avec une baisse de 6% alors que Tanger peine à réunir le minimum syndical (+3%) vu la promotion dont elle a fait l’objet ces derniers mois (Assises du tourisme).  Pour le ministère de tutelle, la  stabilité du marché français (1er marché émetteur avec 40% des nuitées totales enregistrées depuis le début d’année) a évidemment ralenti la progression des nuitées au cours des huit premiers mois de l’année 2006 (+6%). Cependant l’activité touristique demeure en progression grâce aux résultats positifs affichés par les autres principaux marchés : en l’occurrence, le Royaume Uni qui a enregistré la plus forte hausse avec +42%, suivi de l’Espagne (+14%), l’Italie (+12%), la Belgique (+10%) et l’Allemagne (+7%). Ce sont là précisément les marchés stratégiques sur lesquels investit le tourisme marocain et dont le rythme de croissance attendu devrait être supérieur à celui du marché français.A fin août, le moyen national du taux d’occupation des chambres s’est amélioré de 1 point, passant ainsi de 49% en 2005 à 50% en 2006. Au cours de cette période, Marrakech et Agadir affichent les taux d’occupation les plus élevés (69% pour Marrakech et 67% pour Agadir), suivies de Casablanca (56%) et Rabat (55%) .

Articles similaires

EconomieUne

Marrakech : Le projet de l’autoroute de contournement Est avance

Ce projet s’ajoute à une liste de chantiers visant le désengorgement des...

EconomieUne

Secteur extractif, énergie électrique, activités manufacturières… Des évolutions favorables relevées par la DEPF au premier trimestre 2024

Le secteur manufacturier poursuit sa dynamique favorable au premier trimestre. La valeur...

EconomieUne

L’UM6P et OCP soutiennent «Climate Impulse»

Le projet devrait aboutir en 2028 à un tour du monde, sans...