Tout savoir sur le budget sectoriel 2021

Tout savoir sur le budget sectoriel 2021

Benchaaboun était chez la Commission des finances et du développement économique à la 2e Chambre

Une enveloppe de 28,33 milliards de dirhams sera consacrée aux transferts au profit des comptes spéciaux du Trésor, de la participation de l’Etat au capital de Royal Air Maroc et au paiement au profit des Agences de développement économique et social des régions du nord, du sud et de l’Oriental. C’est ce que prévoit le ministère de l’économie, des finances et de la réforme de l’administration en termes d’investissement pour l’exercice budgétaire 2021. Cette prévision a été faite par Mohammed Benchaaboun, lors de son passage mercredi devant la Commission des finances et du développement économique à la Chambre des conseillers. Intervenant dans ce sens, le ministre annonce un budget sectoriel de 3,59 milliards de dirhams pour le prochain exercice.

L’essentiel de cette enveloppe budgétaire sera consacré aux dépenses du personnel. Le montant qui sera alloué dans ce sens est de l’ordre de 3,07 milliards de dirhams au moment où 415 millions de dirhams seront consacrés aux matériels et dépenses diverses et les 105 millions de dirhams restants aux dépenses d’investissement. En parallèle, un montant de 4,15 milliards de dirhams sera réservé aux dépenses imprévues et dotations provisionnelles. Le but étant de couvrir les dépenses exceptionnelles et les dépenses imprévues pouvant apparaître en cours d’année, ainsi que les dépenses liées aux échéances électorales prévues en 2021.

S’agissant des charges communes, les crédits prévus au titre de l’exercice 2021 devraient se situer autour de 24,54 milliards de dirhams, en légère baisse par rapport à 2020 (24,65 milliards de dirhams). Se référant au ministre de tutelle, ces crédits couvriront à hauteur de 13,54 milliards de dirhams les charges de compensation. De même, 615 millions de dirhams de ces crédits seront consacrés aux allocations, rentes et pensions diverses tandis qu’un encours de 580 millions de dirhams concernera les participations au niveau des systèmes de la protection sociale.

Le ministère fixe par ailleurs 5,35 milliards de dirhams pour combler le déficit du régime des pensions militaires, les impacts financiers résultant de l’augmentation de la pension minimale et les allocations familiales au profit des retraités des régimes gérés par la Caisse marocaine des retraites (CMR).
Le passage de Mohamed Benchaboun devant la Commission des finances et du développement économique a également été une occasion pour dresser le bilan des réalisations du ministère au titre de l’année 2021. Notons dans ce sens les mesures prises pour l’atténuation de l’impact de la crise sanitaire, en l’occurrence la création du Fonds spécial pour la gestion de la pandémie, ainsi que le pilotage du Comité de veille stratégique, la mise en œuvre du chantier de la décentralisation administrative et la simplification des procédures et des formalités administratives. L’année budgétaire 2020 a été marquée par une forte mobilisation pour rehausser la gestion à travers l’amélioration des services fournis et leur digitalisation.
Le plan décliné dans ce sens concerne 207 projets dont 133 ont trait aux métiers du secteur, 37 relatifs à la digitalisation et le développement des systèmes informatiques et 16 projets d’ordre réglementaire et législatif. Le taux de réalisation de ce chantier s’élève à ce jour à 73%.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *