Trafic aérien : L’embellie se poursuit à Tanger

Trafic aérien : L’embellie se poursuit à Tanger

Le nombre de passagers a progressé de 20% en 2019 par rapport à une année auparavant

Parmi les principales périodes de l’année ayant été à l’origine de ces bons scores, figurent celles des vacances d’été et des fêtes, dont celles de fin d’année.

Considérée comme porte d’entrée d’Afrique, Tanger poursuit l’amélioration de sa connectivité aérienne avec les principales destinations aussi bien au Maroc qu’à l’étranger. En attestent les bons scores réalisés par l’aéroport international Ibn Battouta de Tanger, dont le nombre de passagers a atteint 1.353.860 en 2019, soit une augmentation significative de 20% par rapport à une année auparavant. Ce qui montre que le transport aérien a continué de jouer ces derniers temps en faveur de l’amélioration du positionnement de la capitale du Nord parmi les destinations stratégiques au Maroc.

Parmi les principales périodes de l’année ayant été à l’origine de ces bons scores, figurent celles des vacances d’été et des fêtes, dont celles de fin d’année. D’ailleurs selon l’Office national des aéroports (ONDA), quelque 109.211 passagers ont transité par l’aéroport Tanger Ibn Battouta durant le mois de décembre 2019. Ce qui lui permet de bénéficier d’une augmentation de plus de 21,5%. Cette dynamique s’explique par le fait que Tanger est devenue une destination de choix pour les compagnies aériennes internationales low-cost. Il est prévu le lancement, le 9 juillet prochain, par Transavia, d’une nouvelle liaison à bas prix entre la ville du détroit et Montpellier. L’ouverture de cette nouvelle ligne permettra à la destination tangéroise de renforcer ses connexions aériennes avec une fréquence de deux vols par semaine. Quant à la connectivité interne, la ville du détroit ambitionne d’améliorer ses liaisons aériennes, en particulier avec Casablanca.

D’autant qu’une injection de nouveaux vols à partir de Tanger vers d’autres villes aussi bien au Maroc qu’à l’étranger est considérée par les professionnels locaux comme l’un des principaux piliers pour renforcer l’attractivité de la destination tangéroise. D’un autre côté, l’aéroport Tanger Ibn Battouta continue de prendre le pas sur les autres infrastructures portuaires de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima. Considéré comme le mieux desservi de la région, il demeure depuis toujours le point de passage frontalier aérien le plus prisé pour les voyageurs optant pour la destination nordique comme lieu de transit vers d’autres pays d’Europe. Surtout que malgré son positionnement comme deuxième chef-lieu du Nord, Tétouan bénéficie seulement de deux vols internationaux low cost, assurés à partir de son aéroport : l’un vers Malaga et l’autre vers Liège.

Il est à noter que sur un total record de 25.059.840 passagers enregistrés, en 2019, par les infrastructures aéroportuaires au Maroc, la ville du détroit est parvenue, grâce aux 1.353.860 voyageurs ayant transité la même année par son aéroport, à occuper le cinquième rang au niveau national. L’aéroport Ibn Battouta de Tanger maintient ainsi sa position derrière ceux de Mohammed V de Casablanca, Marrakech-Menara, Agadir Al Massira et Fès-Saïss.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *