970x250

Trafic aérien : Plus de 16,5 millions de passagers en 10 mois

Trafic aérien : Plus de 16,5 millions  de passagers en 10 mois

La reprise du secteur se confirme

Le transport aérien poursuit sa reprise progressive. Le trafic a réalisé au titre des dix premiers mois de l’année une performance lui permettant de récupérer 79 % des passagers et 81 % des mouvements aéroportuaires enregistrés durant la même période de 2019. Pour le mois d’octobre, ces taux de récupération atteignent les 101 % pour les passagers et 94 % pour les mouvements portuaires. Dans les détails, les aéroports du Maroc ont accueilli 2.191.055 passagers durant le mois d’octobre et 16.845 mouvements aéroportuaires. Le trafic aérien cumulé a atteint au titre des 10 premiers mois de l’année 16.546.802 passagers et 142.284 mouvements d’avions.

«L’aéroport Casablanca Mohammed V, première plateforme aéroportuaire du Royaume, a accueilli durant ce mois d’octobre 759.360 passagers à travers 6.084 vols. Ce trafic représente 90% du trafic aérien passagers et 80% des mouvements aéroportuaires enregistrés durant le mois d’octobre 2019», souligne l’Office national des aéroports dans sa récente communication. Et de préciser que «concernant le trafic aérien cumulé depuis le début de l’année 2022, l’aéroport Casablanca Mohammed V a accueilli 6.176.926 passagers via 54.714 vols, soit un taux de récupération de l’ordre de 71% pour chacun des segments par rapport à la même période de 2019». Se référant à l’ONDA, plusieurs aéroports ont atteint le volume du trafic aérien passagers enregistré durant la même période de 2019. L’Office a également observé un dépassement dans certaines infrastructures aéroportuaires. «La récupération se consolide durant les dix premiers mois pour les aéroports des régions du Nord et de l’Oriental qui ont enregistré des taux de récupération supérieurs ou égaux à 100% par rapport à la même période de 2019 (Tétouan : 398%, Oujda : 120%, Nador : 110%, Tanger : 104%).

De même, l’aéroport de Guelmim a enregistré un taux de récupération de l’ordre de 140 % du trafic passagers enregistré durant la même période de 2019», peut-on retenir de l’Office. En analysant le trafic international, on recense l’arrivée de 14.790.085 passagers sur les dix premiers mois de l’année, soit un taux de récupération de 80% par rapport à la même période de 2019. «Les marchés de l’Europe, du Moyen et Extrême Orient, de l’Amérique Nord et de l’Afrique ont enregistré, durant le mois d’octobre, des taux de récupération supérieurs à 100 %. L’Europe, qui représente plus de 84 % du trafic aérien international, a enregistré un taux de récupération de l’ordre de 107% par rapport au mois d’octobre 2019», explique à ce propos l’ONDA.

Pour ce qui est du trafic domestique, le flux des passagers a atteint les 1.756.717 entre janvier à fin octobre, soit un taux de récupération de 70 % comparé à la même période de l’année 2019. Pour ce qui est du trafic aérien, il a enregistré durant le mois d’octobre un taux de récupération de 66 % par rapport à la même période de 2019, s’établissant ainsi à 5.525 tonnes. Pour le fret cumulé de janvier à fin octobre, l’ONDA relève à ce propos un volume de 57.893 tonnes, soit un taux de récupération de 74 %.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *