Transformation digitale : Barid Al Maghrib présente son offre de confiance numérique

Transformation digitale : Barid Al Maghrib présente son offre  de confiance numérique

Le Maroc a amorcé depuis des années déjà sa transformation digitale. Certes, le chemin n’a pas été facile à parcours mais cette transition numérique s’érige aujourd’hui comme une priorité et ce compte tenu des nouveaux impératifs conjoncturels.

La réussite de cette mission est tributaire de l’adhésion de l’ensemble des parties prenantes sans omettre une donnée importante, à savoir la confiance. C’est autour de la confiance numérique que la Commission e-Gov de la CGEM a tenu, mardi 15 juin, un webinaire.

Ce rendez-vous organisé en partenariat avec le Groupe Barid Al Maghrib a été une occasion pour débattre de cet enjeu de confiance en tant que pilier de la transformation digitale dans l’économie nationale. «Au cas où le processus digitalisé se base sur un acte à caractère réglementaire ou critique, l’enjeu majeur de la digitalisation consiste à donner au support électronique la même légitimité légale que le support papier et ce en respect des dispositions réglementaires», indique dans ce sens Khalid Yousfi, directeur commercial et marketing Pôle Poste Digitale- Barid Al Maghrib. Et d’ajouter qu’«à travers ses métiers Barid Al Maghrib a toujours incarné et véhiculé une image de confiance auprès des citoyens et des entreprises». L’institution postale a fait de la digitalisation un métier.
Le Groupe a, ainsi, joué un rôle stratégique dans la digitalisation des process administratifs au niveau national en accompagnant les grands institutionnels dans leur processus de digitalisation. Le Groupe a mis en place Barid Esign, l’unique certification agréée par l’État fournissant une panoplie de services dont l’authentification forte, la signature et l’horodatage électroniques.

Des interventions qui s’inscrivent conformément aux dispositions de la loi 53-05 qui fixe le régime applicable aux données juridiques échangées par voie électronique et à la signature électronique.
Se référant à ce texte juridique, «l’écrit sous forme électronique est admis en preuve en même titre que l’écrit sur support papier sous réserve que puisse être dûment identifiée la personne dont il émane et qu’il soit établi et conservé dans des conditions de nature à en garantir l’intégrité». Parmi les chiffres annoncés lors de cette rencontre, on relève l’octroi de 60.000 certificats type classe 3 à de grands écosystèmes de l’économie nationale, en l’occurrence l’écosystème de la commande publique, l’écosystème de la gestion urbaine, l’écosystème import/export.

Le Groupe Barid Al Maghrib a également participé à la digitalisation de l’écosystème autour du ministère de la justice et des libertés, l’écosystème cadastre et conservation foncière et l’écosystème bancaire. Il est à noter que l’offre de confiance numérique de Barid Al Maghrib prote sur une gamme de produits diversifiés. L’ensemble des certificats délivrés garantissent un niveau d’intégrité maximale.

Certificat à la volée, une nouvelle tendance

Présentée comme une nouvelle tendance, la commercialisation du certificat à la volée de Barid Al Maghrib va bon train. La plus grande expérience de ce service est le lancement de la procédure de création d’entreprise en ligne prévue pour le mois de septembre. Le certificat à la volée se veut une solution qui consiste à attribuer au signataire un certificat électronique dit éphémère ou généré à la volée.

Il a pour vocation de contourner la difficulté pratique et économique, et d’identifier pour certains usages en «face à face» un signataire avant de lui remettre son certificat. Ce recours, dont l’intégrité est garantie, peut éventuellement être utilisé en télé-assurance et banque à distance.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *