EconomieUne

Transition énergétique : La globalité du Parc de Boujdour mise en exploitation commerciale

© D.R

Ces projets reflètent la détermination de l’onee dans la contribution à réduire l’empreinte carbone au Maroc.

Eolien : La mise en exploitation commerciale globale du parc éolien de Boujdour et le basculement au 400 kV du réseau du Sud garantiront une alimentation stable et de qualité pour les résidents et les industriels de la région du Sud.

Un nouveau cap franchi en matière de transition énergétique. Le Royaume vient de concrétiser son 8ème projet dans les provinces du Sud et le 14ème au niveau national. En effet, la totalité des éoliennes du Parc de Boujdour est désormais opérationnelle et ce concomitamment à la mise en service du plus grand poste de transformation Boujdour II «400/225 kV». «la mise en service du parc éolien de Boujdour et le basculement au 400 kV du réseau du Sud constituent concrètement des étapes clés dans notre engagement continu envers un avenir énergétique plus durable.

Ces projets reflètent notre détermination dans la contribution de réduction de l’empreinte carbone de notre pays et la construction d’un avenir durable pour le Maroc», indique dans ce sens Abderrahim El Hafidi, directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Se référant à l’Office, ces réalisations démontrent la détermination de l’ONEE et ses partenaires de continuer à collaborer étroitement pour promouvoir le modèle marocain en transition énergétique durable et confirmer davantage le positionnement international du Maroc dans le podium des grands pays modèles dans la lutte contre le changement climatique. Le renforcement du réseau du Sud par la mise en service globale du poste Boujdour II «400/225 kV» représente un nouveau tournant dans l’amélioration significative de l’infrastructure électrique du Maroc et de ses provinces du Sud.

Ainsi, la capacité de transmission d’électricité du réseau du Sud du Maroc sera rehaussée, permettant ainsi un meilleur service de transport et de distribution d’électricité plus efficace et fiable et ce sur de longues distances. En parallèle, la mise en service du Parc éolien de Boujdour pour une capacité de 300 MW marque également une étape importante vers l’atteinte des objectifs ambitieux que le Maroc s’est fixés à l’horizon 2023 en matière de part d’énergies renouvelables dans le mix électrique. Développé dans le cadre de la production privée de l’électricité, après adjudication du grand appel d’offres international du programme éolien intégré 850 MW, et avec un investissement global d’environ 3,9 milliards de dirhams et une production annuelle s’élevant à plus de 1.590 GWh (un facteur de charge avoisinant 60%), l’électricité produite sera fournie par la société de projet « Boujdour Wind Fram» et facturée sa totalité à l’ONEE conformément au contrat PPA en vigueur et ce, au tarif parmi les plus bas au monde. Ce nouveau parc éolien se positionne comme une centrale majeure de production d’énergie propre, capable de répondre aux besoins énergétiques de milliers de foyer marocains tout en réduisant significativement les émissions de gaz à effet de serre (environ 1.145.000 tCO2/an). Ces réalisations confirment la position du Maroc en tant que leader régional dans la promotion des énergies propres et durables.

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus