Transport et logistique : Un budget prévisionnel d’investissement de 1,279 milliard DH pour 2022

Transport et logistique : Un budget prévisionnel d’investissement de 1,279 milliard DH pour 2022

«1,279 milliard de dirhams au titre de l’année 2022». C’est le budget prévisionnel d’investissement du ministère du transport et de la logistique tel que révélé par le ministre du transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil.

«1,279 milliard de dirhams (MMDH) au titre de l’année 2022». C’est le budget prévisionnel d’investissement du ministère du transport et de la logistique tel que révélé par le ministre du transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil. Le responsable gouvernemental qui intervenait devant la commission des infrastructures, de l’énergie, des mines et de l’environnement à la Chambre des représentants, à l’occasion de la discussion du projet du budget sectoriel du ministère au titre de l’exercice 2022, relève également que «le projet de loi de Finances (PLF) au titre de l’année prochaine prévoit d’allouer au ministère, dans le cadre du budget d’investissement, un montant de 1,279 MMDH, dont 1,247 MMDH au titre des crédits de paiement».

En outre, un montant de 814 millions de dirhams (MDH) sera, comme il l’annonce, «alloué dans le cadre du contrat programme au profit de l’Office national des chemins de fer (ONCF), 134 MDH au titre de transferts à l’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) et 80 MDH au projet de liaison ferroviaire du port de Nador, en Méditerranée occidentale». De plus, les établissements et entreprises publics du secteur réaliseront, selon le ministre, «des investissements importants de 5,9 MMDH au cours de la prochaine année».
Cela étant, le responsable ne manque pas de s’exprimer sur le nouveau modèle de développement (NMD). Pour lui, son adoption constitue une base solide pour orienter et mettre en œuvre la stratégie et les programmes sectoriels dans le domaine du transport et de la logistique». Ainsi, il s’exprime sur cette feuille de route qui fait l’objet d’une attention particulière par son département. Son ministère est, comme il l’indique, pleinement conscient et déterminé, en partenariat avec l’ensemble des parties prenantes, à relever les défis et enjeux sociaux et économiques actuels et futurs et mettre en place un plan d’action constructif et ciblé pour accélérer et réussir la transformation institutionnelle, économique et sociale du secteur afin d’élever sa qualité et d’améliorer sa compétitivité.

A propos du contexte de la crise de Covid-19 et ses répercussions économiques et sociales, le ministre, qui a passé en revue les grands axes de ce budget, estime que le Royaume a fait «un grand pas au cours des deux dernières décennies dans le domaine des infrastructures du transport ainsi que des réformes structurelles du secteur, en dépit d’un certain nombre de défis qui doivent être surmontés pour améliorer les performances du secteur, le restructurer, l’organiser et le mettre à niveau, et le hisser au niveau des aspirations sociales et économiques du pays».

Par l’occasion, le ministre a également passé en revue «les réalisations et les indicateurs du secteur du transport et de la logistique au Maroc à la lumière de la pandémie, qui a impacté l’activité des transports sous toutes ses formes (ferroviaire, aérien, maritime et terrestre) ainsi que l’équilibre financier des établissements publics et entreprises du secteur». Pour lui, ces problématiques constituent un point de départ et une étape essentielle pour construire une vision claire et commune, dont la base est de répondre à ces contraintes et de trouver des solutions efficaces pour moderniser et développer le secteur. Comme il le précise dans ce sens, le plan d’action se base notamment sur l’identification des priorités et des orientations stratégiques pour accompagner les différents secteurs, l’actualisation des stratégies sectorielles, l’accélération de la mise en œuvre de la stratégie logistique et la transformation numérique du secteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *