970x250

Trois start-up marocaines dans la première cohorte d’«Investing in Innovation»

Trois start-up marocaines dans la première cohorte d’«Investing in Innovation»

Les 30 jeunes entreprises sélectionnées recevront une subvention de 50.000 dollars

«Investing in Innovation», l’initiative panafricaine de soutien aux jeunes pousses de la chaîne d’approvisionnement de la santé en Afrique, dévoile sa première cohorte. Trois start-up marocaines font partie des 30 start-up sélectionnées à travers 14 pays d’Afrique. La Fondation marocaine pour les sciences avancées (MasCir) en fait partie et ce à travers Medevice, une start-up fondée en 2021. Cette entité a développé trois dispositifs médicaux qui soutiennent et améliorent les diagnostics effectués par les praticiens que ce soit pour le suivi des signes vitaux, l’analyse des résultats Covid-19 ou encore l’interprétation des résultats des tests de tuberculose à l’œil nu. Parmi cette cohorte on retrouve également Sobrus. Cette entité fondée en 2012 par Omar Sefjani et Yahya Zahraoui s’appuie sur des solutions cloud pour connecter les pharmacies aux grossistes-répartiteurs et aux laboratoires à travers une plate-forme numérique.

«Sorbus permet également aux grossistes-répartiteurs et aux distributeurs de recevoir, suivre et gérer les commandes des pharmacies. Cette plate-forme propose également un logiciel de gestion de la pratique médicale pour les praticiens leur permettant de générer et délivrer des ordonnances électroniques», apprend-on dans ce sens. La troisième start-up marocaine retenue est DeepEcho, fondée en 2022 par Youssef Bouyakhf, Abdelhak Mahmoud (CTO) et Saad Slimani (CMO). «DeepEcho permet de réduire les taux de mortalité infantile et maternelle en exploitant une intelligence artificielle pour l’imagerie et le diagnostic prénatal par ultrasons.

La technologie utilisée permet une détection préventive et prédictive des complications prénatales», relève-t-on des initiateurs d’Investing in Innovation. Il est à rappeler que le programme panafricain «Investir dans l’innovation» (i3) est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates. Il est parrainé par Merck Sharp & Dohme (MSD), le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé pour l’Afrique et AmerisourceBergen. Ce dispositif a pour but d’investir dans les start-up africaines les plus prometteuses en phase de démarrage ou impactant la chaîne d’approvisionnement des produits de santé.

Il est à souligner que près de 50% des start-up qui forment cette première cohorte sont dirigées par des femmes et 30% des entreprises opèrent en Afrique francophone. Les jeunes entreprises sélectionnées recevront une subvention de 50.000 dollars et auront accès à des opportunités de marché pour catalyser des partenariats axés sur la croissance avec des donateurs, des acteurs de l’industrie et des institutions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *