Un appel d’offres vient d’être lancé : Bientôt des fermes d’algoculture à Chefchaouen

Un appel d’offres vient d’être lancé : Bientôt des fermes d’algoculture  à Chefchaouen

La Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée a lancé un appel d’offres pour l’équipement et l’installation de fermes d’algoculture au profit des coopératives de pêche artisanale de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima.

La Chambre a précisé, dans un communiqué, que l’appel d’offres, dont les plis seront ouverts le 29 octobre au siège de la Chambre à Tanger, concerne l’installation de fermes d’algoculture au profit des coopératives de pêche artisanale au niveau de la côte s’étendant de Chamaâla à Kaa Asras, dans la province de Chefchaouen.

Elle a ainsi fixé le coût estimé des travaux de réalisation de ces fermes à environ 3,87 millions de dirhams, notant que ces travaux doivent être achevés dans un délai n’excédant pas 7 mois. Selon l’appel d’offres, l’exécution du marché se fera en deux phases, qui portent sur l’équipement et l’installation de 20 filières de culture d’algues de 300 mètres chacune, à raison de 10 filières au niveau de Chmaâla et 10 autres à Kaa Asras.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du développement de l’aquaculture, identifiée par le plan «Halieutis» comme levier de développement du secteur halieutique dans son axe de durabilité, a fait savoir la même source, relevant que les études des plans d’aménagements aquacoles réalisées par l’Agence nationale pour le développement de l’aquaculture au niveau des différentes régions du Royaume ont permis de mettre en évidence le potentiel naturel du Maroc en termes d’aquaculture, notamment la mytiliculture à laquelle 3.000 ha ont été réservés. Pour réussir ce challenge, le gouvernement marocain compte intégrer l’aquaculture dans le tissu socio-économique des différentes régions maritimes en tant qu’activité à part entière, avec le développement de tous les maillons de la chaîne de valeur halieutique.

C’est dans ce cadre que les coopératives de pêche artisanale bénéficient d’un appui financier et technique pour l’amorçage de leurs projets de fermes aquacoles au niveau des différentes régions du Royaume.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *