Un projet mené par Ewane Assets : Des bâtiments à énergie positive bientôt au Casanearshore

Un projet mené par Ewane Assets  : Des bâtiments à énergie positive bientôt  au Casanearshore

Un ensemble de bureaux à haute performance environnementale verra bientôt le jour à Casanearshore Parc. Mené par Ewane Assets, filiale de MedZ, ce projet comprend 4 bâtiments d’une superficie locative totale de 36.000 mètres carrés.

Il bénéficiera d’une conception entièrement nouvelle au Maroc inscrite dans une démarche environnementale ambitieuse. «Le développement de ces bâtiments représente un excellent exemple de mise en œuvre de la politique de décarbonisation du Groupe CDG, qui vise à nous orienter vers davantage d’investissements durables et responsables, tout en garantissant la compétitivité de nos parcs, et par conséquent celle de nos clients», souligne dans ce sens Omar Elyazghi, directeur général de MedZ.

Pour Rachid El Alaoui, ces bâtiments présentent plusieurs avantages aux futurs exploitants. «Nous serons à même d’offrir à nos clients des espaces de travail sains et confortables où il fait bon vivre. Ce type de construction devrait également leur permettre de réduire leur consommation d’énergie et de réaliser d’importantes économies sur leurs factures», indique-t-il. Par ailleurs il s’agit également de bâtiments à énergie positive, c’est-à-dire qu’ils produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment.

Aussi, et afin d’optimiser les besoins énergétiques de ces bâtiments, plusieurs paramètres ont dû être considérés comme le recours à une architecture bioclimatique, une isolation thermique performante, des équipements peu énergivores (ex : la ventilation, la climatisation ou le chauffage), etc. Toutes ces innovations ont pour but de faire évoluer les méthodes de construction en faveur de la transition énergétique afin de lutter contre le réchauffement climatique. En vue de contribuer à la lutte contre le changement climatique, Ewane s’est engagée dans la conception de bâtiments visant la labellisation BBCA et E+C-.

Des certifications qui n’ont encore jamais été attribuée au sein du Royaume. «Il s’agit de bâtiments à basse consommation de carbone, à faibles émissions de CO2, depuis la phase de construction jusqu’à l’exploitation», relève-t-on. Ces labels devraient être complétés par la certification HQE & le label OSMOZ. L’engagement étant de limiter les impacts environnementaux de cette opération de construction et assurer aux futurs occupants des conditions de vie saines et confortables, contribuer à améliorer leur cadre de vie, et préserver leur santé. Autre innovation introduite dans ce projet, l’utilisation du processus BIM (Building Information Modeling).

Ce processus offre de multiples avantages pour concevoir, construire et gérer plus efficacement des bâtiments et des infrastructures. Il permet ainsi une visualisation plus aisée et plus précise de l’état d’avancement du chantier, une optimisation des coûts, une meilleure maîtrise des délais, un gain en productivité et une meilleure qualité.

Il est à noter que ces bâtiments sont à énergie positive. Ils produisent en effet plus d’énergie qu’ils n’en consomment. En vue d’optimiser les besoins énergétiques de ces bâtiments, plusieurs paramètres ont dû être considérés évoluant ainsi les méthodes de construction en faveur de la transition énergétique afin de lutter contre le réchauffement climatique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *