EconomieUne

Un secteur étroitement lié au tourisme : La semaine nationale de l’artisanat démarre à Casablanca

© D.R

Le programme de la semaine nationale démarrera ce 28 février par le Forum international  «Art and craft connect» prévu dans la métropole économique en présence de 350 participants de 20 pays.

Savoir-faire : Tellement le tourisme a un apport pour l’artisanat, qui est à sa 8ème semaine nationale lancée ce 28 février sous le Haut patronage de SM le Roi, que la ministre en charge Fatim-Zahra Ammor met le premier secteur en avant lors de la présentation de cet événement mardi à Rabat.

« La bonne performance se poursuit en ce début 2024 ». La perspective est lancée par la ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire qui avance l’augmentation, en janvier, de 10 % pour le premier secteur qui a, à son compteur, 14,5 millions de touristes en 2023, soit plus de 34 % par rapport à 2022. «Un record jamais atteint», s’exprime-t-elle en évoquant le montant de 105 milliards DH comme recettes en devises, soit plus de 12 % par rapport à 2022. «C’est aussi un record», tient la responsable gouvernementale à révéler avant de s’attaquer au 2ème secteur.

Des exportations en double et des perspectives

A propos de l’artisanat, Mme Ammor, qui ne manque pas de valoriser les efforts du Souverain et du gouvernement, met notamment en avant « l’indicateur important des exportations qui ont doublé entre 2016 et 2022 pour la première fois ». Celles-ci ayant connu « une augmentation de 7 % ». Et ce n’est pas tout ! « Cela s’ajoute aux produits achetés par les touristes qui se rendent au Maroc », poursuit la ministre qui évoque également l’apport des dynamiques de ces secteurs pour l’économie nationale. Dans ce sens, elle avance la contribution de 15 % au PIB et des emplois directs pour plus de 3 millions de Marocains. Le tout en pensant à l’informel dans l’artisanat. «Il faut mettre fin à cela», estime-t-elle en ressortant des défis. Des challenges qu’elle explique par «la demande et la production, ainsi que la distribution de par le monde qui ont changé». «Cela exige de nous un effort pour s’y adapter», se projette-t-elle.

Par la même occasion, elle rappelle la restructuration du secteur outre l’amélioration de la compétitivité des artisans. Au moment où la première est destinée aux droits sociaux, la deuxième se veut plus proche des différentes catégories d’artisans qui se verront offrir une généralisation de programmes comme «Tamayuz». Aussi l’accompagnement à l’export, la promotion et la numérisation gagnent en l’intérêt du département en charge. Mieux encore, elle évoque le lancement avec l’Unesco du programme «Trésors de l’artisanat marocain» destiné au transfert du savoir-faire à la nouvelle génération. «A commencer, pour l’heure, par le brocart, très en vogue mais hélas en voie de disparition», révèle-t-elle à ALM tout en rappelant l’effet Coupe du monde entre-temps.

Un avant-goût de la 8ème semaine

De son côté, le DG de la Maison de l’artisan, Tarik Sadik, tient à «l’augmentation du contact entre les produits de l’artisanat, les artisans et les opérateurs». «Nous sommes honorés d’avoir des partenariats avec de grandes marques au Maroc», se félicite-t-il en rappelant également des opérateurs internationaux. Le tout en révélant aussi une «pérennité». «Il y a des commandes qui viennent régulièrement. C’est notre objectif», précise-t-il à propos du rapprochement de l’artisanat du public dans de grandes surfaces comme les gares ONCF. Bientôt, d’autres espaces se verront, d’après M. Sadik qui s’appuie sur les performances avancées par la ministre, dédier le même concept. Entre-temps, le DG étale le programme de la semaine nationale qui démarrera ce 28 février par le Forum international  «Art and craft connect» prévu dans la métropole économique en présence de 350 participants de 20 pays pour approfondir la réflexion sur les enjeux du secteur et débattre des tendances. Le même jour, le Salon international du tapis et des revêtements de sol y sera lancé jusqu’au 2 mars. Du 29 février au 1er mars, des master class y seront tenues outre les «Moroccan craft innovation meetings».

De plus, un «sourcing tour»  sera offert du 1er au 5 mars dans les villes de Casablanca, Marrakech et Fès. De surcroît, les opérations de commercialisation des produits de l’artisanat seront organisées du 18 mars au 8 avril à Tanger, Fès, Rabat, Casablanca et Dakhla. Aussi, une exposition d’artisanat d’art sera organisée du 24 avril au 23 mai. Les objectifs ultimes étant, d’après lui, de présenter des écosystèmes et dynamiques globales animant le secteur. Parallèlement, cette semaine se veut de mettre en avant le rôle de l’artisanat en tant que secteur productif et créateur de richesse ainsi que levier du rayonnement du pays et de préservation des patrimoines matériel et immatériel. De même cet événement est l’occasion de présenter la feuille de route et du bilan des réalisations mi-parcours du secteur. Le tout en fédérant les acteurs autour des projets à venir. Cela étant, M. Sadik annonce la signature de «4 conventions » dédiées entre autres à la digitalisation, au commerce équitable, à l’appui logistique pour améliorer la compétitivité des artisans. De même, d’autres activités rythmeront le programme de cette manifestation.

C’est le titre de la boite

Aperçu des activités

Séances  A lui seul, le forum se déroulera en panels. Le premier sera consacré aux ambitions du secteur. Quant au deuxième, il portera sur le rôle des Chambres d’artisanat et fédérations. Le troisième panel étant dédié à la compétitivité et l’attractivité des créateurs au moment où le quatrième se penchera sur la transformation numérique du secteur. Aussi, le Salon du tapis et revêtement du sol sera un événement professionnel. Ce salon sera réservé les 28 et 29 février aux professionnels avant de laisser libre cours les 1er et 2 mars au grand public pour y accéder.

De leur côté, les meetings en BtoB sont des rendez-vous d’affaires. Les master class, elles, sont articulées autour du label «Step» entre autres. Pour leur part, 20 prescripteurs internationaux outre 34 spécialisés en tapis se verront également dédier la tournée. A propos de l’exposition, M. Sadik annonce pour cet événement une sélection d’œuvres d’exception qui sera exposée à Rabat en partenariat avec la Fondation nationale des musées.

Articles similaires

ActualitéUne

Vidéo/SIAM. La recherche & l’innovation, des solutions incontournables pour le développement de l’agriculture

La recherche agricole se présente comme un allié incontournable dans le contexte...

ActualitéUne

Impôts : le 30 avril, dernier délai pour la déclaration des revenus Professionnels

La Direction Générale des Impôts (DGI) rappelle aux contribuables titulaires de revenus...

EconomieUne

Préventica souffle sa 10ème bougie en mai

150 exposants nationaux et internationaux y sont attendus