Accueil Economie Une campagne agricole «technologique»
EconomieUne

Une campagne agricole «technologique»

Le montant des subventions prévisionnel pour 2023 est de près de 3,7 milliards de dirhams afin de mobiliser un investissement global de 7,4 milliards de dirhams.

Face aux nouveaux défis climatiques, l’agriculture marocaine s’adapte. Les responsables misent notamment sur les solutions innovantes et de technologie. C’est ce qui ressort de l’intervention du ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural, des eaux et forêts, Mohamed Sadiki, à la Chambre des représentants. Pour ce dernier, les programmes agricoles prévus pour l’année 2023 reposent sur le choix de systèmes agricoles adaptatifs et efficaces et l’adoption de technologies d’adaptation et de semis direct. Le ministre a expliqué que ces projets s’inscrivent dans le cadre de la stratégie Génération Green, qui repose sur deux piliers : l’élément humain, qui est une priorité, en plus d’une agriculture adaptative et efficace, écologiquement durable et climato-intelligente pour faire face aux changements climatiques. Le ministre a ajouté que l’attractivité du secteur agricole sera renforcée à travers l’encouragement de l’investissement et l’intégration des jeunes, de la valorisation et des industries alimentaires en vue d’augmenter la valeur ajoutée, réguler l’approvisionnement du marché et préserver l’approvisionnement régulier du marché national, et ce par l’amélioration de la compétitivité sectorielle, la diversification des marchés, la protection commerciale et la veille stratégique.

Etat d’avancement
En ce qui concerne l’état d’avancement de la campagne agricole, le ministre a souligné que la superficie cultivée est estimée actuellement à 3,76 millions d’hectares avec des cultures d’automne, dont 10% sont irriguées, 3,2 millions d’hectares de céréales, 450.000 hectares de cultures fourragères, en plus de 106.000 hectares de légumineuses, outre 41.000 hectares pour la multiplication des semences de céréales afin de fournir des semences pour la prochaine campagne agricole. En outre, environ 30.000 hectares de betteraves à sucre et 1.000 hectares de canne à sucre ont été plantés, ainsi que 80.000 hectares des légumes d’automne les plus consommés, dont les pommes de terre, les tomates, les citrouilles, les oignons, les carottes et les navets.

Aménagement des agropôles
Le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, a indiqué que les agropôles de Meknès, Berkane, Tadla et Souss ont été aménagés en tant que nouvelle génération de plateformes industrielles intégrées et spécialisées en agroalimentaire. M. Sadiki a souligné que la superficie nette équipée dans ces plateformes s’est élevée à 253 hectares, alors que le nombre de projets commercialisés a atteint 294, rappelant que le ministère a lancé en 2009 une stratégie ambitieuse de création de 7 agropôles, en phase initiale, dans les bassins de production de Meknès, de Berkane, de Tadla, de Souss, du Haouz, du Gharb et du Loukkos. Cette stratégie vise à créer un cadre approprié pour l’intégration de toutes les chaînes de valeur agricoles et l’amélioration de leurs rendements, a relevé M. Sadiki, notant que les travaux de construction du qualipôle du Souss sont achevés, tandis que ceux de la première tranche de l’agripôle de Loukkos ont démarré au même titre que les travaux liés au qualipôle ainsi que la réalisation des études techniques et financières liées à la réalisation des pôles du Gharb et du Haouz.

Couverture de ses besoins
Le Maroc a réalisé des taux élevés de couverture de ses besoins en produits agricoles selon les filières de production, a indiqué le ministre. M. Sadiki a souligné que le taux de couverture de la filière «fruits et légumes» a atteint les 100%, ajoutant que ce taux varie entre 90 et 100% pour les produits d’origine animale tels que le lait et la viande, de 50% pour le sucre et 53% pour les céréales et ce, selon les années. Il a dans ce sens relevé que le Royaume a adopté des mesures de politique commerciale basées sur l’amélioration de la compétitivité sectorielle, la diversification des marchés, la protection commerciale et la veille stratégique, rappelant que la stratégie Génération Green place la sécurité alimentaire au centre de ses intérêts, en développant une production durable dans le but d’accroître la productivité de manière équilibrée avec les ressources territoriales et de préserver les ressources naturelles. A noter enfin que les responsables prévoient de poursuivre l’encouragement de l’investissement dans le secteur agricole à travers l’octroi des incitations dans le cadre du Fonds de développement agricole (FDA) et le lancement de nouvelles incitations dans le cadre de la mise en œuvre de la stratégie Génération Green. Le montant des subventions prévisionnel pour 2023 est de près de 3,7 milliards de dirhams afin de mobiliser un investissement global de 7,4 milliards de dirhams. Une plateforme électronique «Guichet unique électronique» a été mise en place offrant la possibilité de dépôt en ligne des dossiers de demande des subventions par les agriculteurs accessible à l’adresse https://fda.agriculture.gov.ma/gue.
En matière d’assurance agricole, l’assurance agricole multirisques climatique pour les céréales, les légumineuses et les cultures oléagineuses devrait couvrir une superficie d’environ 1,2 million de ha et la poursuite du programme d’assurance multirisques pour les arbres fruitiers devrait permettre d’assurer près de 50.000 ha. Pour la question du financement, le Groupe Crédit Agricole du Maroc (GCAM) a pris les dispositions financières et réglementaires nécessaires, à l’image des campagnes précédentes, pour répondre aux demandes de financement de la campagne agricole dans les meilleures conditions.

Articles similaires

Alerte météo: La vague de froid se poursuit jusqu’au jeudi

Un temps froid avec des températures minimales entre -8 et 3°C et...

Le Maroc rouvre son ambassade à Baghdad

Le Maroc a rouvert samedi son ambassade à Baghdad. La cérémonie d’inauguration...

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie