Une convention de partenariat vient d’être signée : 290 millions DH pour améliorer l’assainissement liquide à Ksar El Kébir

Une convention de partenariat vient d’être signée : 290 millions DH pour améliorer l’assainissement liquide à Ksar El Kébir

Avec plus de 126.000 habitants, Ksar El Kébir bénéficiera de plusieurs projets lui permettant de renforcer ses infrastructures d’assainissement liquide sur son territoire urbain.

 

D’une enveloppe budgétaire globale de 290 millions de dirhams, ces projets qui s’inscrivent dans le cadre du programme national d’assainissement liquide et d’épuration des eaux usées (PNA) (dont le lancement a eu lieu en 2006), s’assignent comme objectif principal de contribuer à l’amélioration du cadre de vie de la population ainsi que la préservation de l’environnement en général et les ressources hydriques en particulier. Ils font l’objet ensemble d’une convention de partenariat liant le ministère de l’intérieur au ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts et le ministère de l’énergie, des mines et de l’environnement et la Régie autonome intercommunale de distribution d’eau et d’électricité de la province de Larache (RADEEL) ainsi que les conseils élus concernés. «Les travaux faisant l’objet de cette convention seront réalisés pendant la période s’étendant entre 2021 et 2023», selon ce partenariat.

Il ressort de ce document que ce nouveau programme prévoit la réalisation des canaux de collecte et de transfert des eaux usées dans la station d’épuration. Il comporte la création d’une nouvelle station de traitement des eaux usées au profit de la commune de Ksar El Kébir. Les parties contractantes s’engagent chacune de leur côté d’apporter soutien financier ou leur contribution pour la bonne marche de la réalisation de ces projets visant l’amélioration et la modernisation du réseau d’assainissement liquide à Ksar El Kébir. D’autant plus que la ville produit en moyenne près de 3 millions m3 par an. Conformément aux dispositions de cette convention, la RADEEL a pour mission l’acquisition du foncier pour la réalisation de l’ensemble ces projets. Elle se charge de préparer les études concernant de programme d’assainissement liquide dans la ville.

La Régie s’engage également à assurer le suivi des techniques tout en informant toutes les parties prenantes (au sein du comité du suivi) sur l’avancement des chantiers jusqu’à leur livraison selon l’agenda préétabli. Notons que sur le coût global de 290 millions de dirhams de ce nouveau programme, les deux départements de l’intérieur et de l’énergie, des mines et de l’environnement y contribuent ensemble avec un montant de 145 millions de dirhams. Le ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, lui, participe avec quelque 29 millions de dirhams pour le financement des étapes de la l’amélioration du réseau d’assainissement liquide à Ksar El Kébir.

La RADEEL s’engage d’allouer près de 55,9 millions de dirhams pour la réalisation de ce programme. Le conseil régional de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et le conseil communal de Ksar El Kébir, quant à eux, y participent respectivement avec 58 et 2,10 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *