Accueil Economie Une nouvelle feuille de route digitale pour le Transport et la logistique
EconomieUne

Une nouvelle feuille de route digitale pour le Transport et la logistique

Afin de compléter son processus de dématérialisation

Digitalisation: Transports routiers, marine marchande, aviation civile, transport aérien… le ministère du transport et de la logistique élabore une feuille de route pour sa transformation digitale. Celle-ci sera étalée sur trois ans avec l’objectif de répondre aux exigences technologiques sur le marché.  

Les domaines des transports routiers ferroviaires, aériens et maritimes opèrent leur mue par le biais du numérique depuis quelques années déjà. Pour accélérer ce processus, le ministère du transport et de la logistique travaille sur une nouvelle feuille de route de transformation digitale. Dans ce sens, plusieurs projets sont en cours de réalisation comme la gestion de la flotte maritime, la gestion des escales des navires, la gestion du contrôle routier ou encore la gestion de la navigabilité et des servitudes aéronautiques. D’autres ont déjà été déployés comme la gestion de l’immatriculation des navires et des gens de mer, la gestion de la sécurité routière et la gestion des autorisations du transport routier. Il faut dire que la conjoncture actuelle a fait évoluer le travail vers «le distanciel», la digitalisation et le travail collaboratif.

Ainsi, le ministère avait pressé le pas sur ses projets liés à la dématérialisation des flux de documents, au parcours usagers, à l’interconnexion et au travail collaboratif. L’étude menant vers la transformation digitale du ministère devra élaborer un modèle de développement digital et définir la feuille de route y afférente à travers des plans d’actions sectoriels. Ces derniers se déclinent à travers des actions et des projets à mettre en place. L’objectif étant d’améliorer le service rendu aux usagers ainsi que la performance des services du ministère. Il s’agit aussi de dresser un état des lieux de la maturité digitale du ministère en tenant compte de son écosystème.

Le projet consiste également à déterminer les axes et leviers de la transformation digitale par secteur, en mettant en avant la composante territoriale qui compte une partie importante des services offerts par les différents secteurs. Cette étude devra permettre au ministère de se doter d’un plan de transformation digitale pour ses secteurs, à savoir le transport routier, le transport aérien, le transport maritime, et transverse sur un horizon à court et moyen termes.

C’est le titre de la boite

Numérique, un levier incontournable
impact  La digitalisation a un impact positif sur la mobilisation de fonds d’investissement et sur la création de valeur en augmentant l’efficacité et la célérité et en favorisant l’inclusion sociale et la transparence, selon le ministère du transport et de la logistique. L’élaboration de cette feuille de route découle des orientations 2020-2025 pour le développement du digital au Maroc, des orientations stratégiques du gouvernement en termes d’amélioration de la qualité du service rendu à l’usager et en termes d’amélioration de la performance des services du ministère.

Articles similaires

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

Agriculture durable : Les avancées du Maroc en matière de micro-irrigation présentées à Dakhla

Micro-irrigation  » Cette rencontre internationale, scientifique et technique constitue l’occasion pour de...

Tendances futures : Cyberattaques, les prédictions de Kaspersky pour 2023

Menace persistante. » Les cyberattaques restent une menace constante et ne présentent aucun...

Adoption de lois, les parlementaires mettent le turbo

La session parlementaire d’automne sera bientôt clôturée Parlement.» C’est une course contre...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie