Economie

Unimer : Une évolution soutenue

Unimer, (Groupe agro-industriel diversifié) a réalisé de bonnes performances financières au titre de l’exercice 2001. Selon les analystes de Wafa bourse, le chiffre d’affaires (CA) s’est inscrit en hausse de 15 % à 291 millions de DH par rapport à l’exercice précédent pour une marge d’exploitation qui s’établit à 11,4 %, soit une variation de +22 % par rapport à 2000. Quant au résultat, net part du groupe, il s’est établi à 27,8 MDH, soit une hausse de 66 % par rapport à l’exercice passé. En ce qui concerne les perspectives, les analystes tablent sur une hausse du CA de 11 % pour les années en 2002 et 2003. Le résultat devrait atteindre à 32 millions de DH en 2002 et 37 millions de DH en 2003. Au niveau boursier, Unimer présente des décotes en termes de performance par rapport au marché (28 %) et par rapport au secteur agroalimentaire (24 %). Selon Wafa bourse, cette performance ne cadre pas avec la croissance bénéficiaire attendue pour les deux prochains exercices. Le P/B (Price to Book), système multiple de l’actif net par action présente, quand à lui, une décote de 10 % par rapport au secteur, alors que la rentabilité des fonds propres est supérieure de près de 21 % à la moyenne sectorielle. Par ailleurs, le niveau de rendement reste inférieur de 6 % à celui de la moyenne du secteur, mais il reste largement au-dessus de celui du marché (supérieur de près de 25%). Les résultats d’Unimer s’expliquent par plusieurs raisons. Il s’agit de la succession de plusieurs évènements. Hormis l’introduction en Bourse, le groupe a initié le lancement de nouveaux produits (confiture d’abricots et concentré de tomates) qui, déjà, représentent 9 % du CA consolidé pour 2000/2001. De plus, le groupe a déniché de nouveaux horizons de croissance en s’attaquant à de nouveaux marchés, notamment en Suisse, en Italie, en Danemark et en Tunisie. Poursuivant ses objectifs de croissance, le groupe a opéré une prise de participation à hauteur de 98 % pour un montant de 30 millions de DH dans la société Top Food et a investi dans une unité de concentré de tomate. Par ailleurs, il était prévu de changer de conditionnement, avec toute la production qui devait être en « ouverture facile » en septembre 2001.

Articles similaires

EconomieUne

M.Akhannouch visite et lance plusieurs projets socio-économiques à Tiznit

Le chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a lancé, vendredi, une série de...

EconomieUne

Alpha Assurances primée pour la seconde fois aux Trophées de l’Assurance pour son programme d’assurance panafricain

Le cabinet de courtage en assurances et réassurance « Alpha Assurances »...

EconomieUne

Bonnes pratiques agricoles et économie d’eau : Une rencontre de sensibilisation au profit des agriculteurs d’Alnif et d’Ammar

Une occasion unique pour acquérir de nouvelles connaissances et compétences

Economie

Le Cluster EnR veut construire un écosystème collaboratif «solide»

Le Cluster EnR compte plus de 210 membres actifs et accompagne en...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux