Urbanisme collaboratif : Un cycle de rencontres pour discuter de la résilience de Casablanca

Urbanisme collaboratif : Un cycle de rencontres pour discuter de la résilience de Casablanca

L’Alliance marocaine pour le climat et le développement durable (AMCDD) dédie un cycle de rencontres à l’urbanisme collaboratif.

L’Organisme prévoit dans ce sens 5 visioconférences pour traiter de 5 domaines vitaux. L’initiative sera enclenchée chaque jeudi et ce à partir du 14 janvier au 11 février. Le but étant de permettre aux Casablancais de découvrir, d’analyser et d’élaborer des recommandations et d’interagir avec les acteurs scientifiques, associatifs, territoriaux, architectes-paysagistes et des chercheurs participants au projet.

«L’urbanisme réalisé dans un cadre de démocratie participative, conformément aux principes mondiaux des villes durables, constitue l’un des leviers d’amélioration de l’attractivité et de l’efficience économique, sociale, environnementale et culturelle des espaces urbains. Il devrait assurer l’harmonie spatiale et la cohésion sociale et développer les capacités à créer de la richesse et de l’emploi au niveau des territoires», indique dans ce sens l’alliance qui met en œuvre le projet «Urbanisme collaboratif pour un aménagement durable de la ville de Casablanca». Un dispositif financé par l’Union européenne dans le cadre du programme Moucharaka Mouwatina.

Se référant à l’AMCDD, ce projet, premier du genre, a permis aux acteurs scientifiques, associatifs, architectes et chercheurs sélectionnés de participer durant l’année dernière à une série de formations et ateliers interactifs. Ils ont pu en parallèle faire une lecture des points forts et des faiblesses de l’urbanisme non collaboratif au niveau de Casablanca et ses conséquences sur 5 domaines vitaux, et ce avec une construction participative de nouvelles propositions et mesures pratiques. Les secteurs concernés sont en l’occurrence l’économie, la mobilité, le paysage urbain et l’environnement, la démocratie participative et la participation citoyenne. Ainsi, les 5 visioconférences prévues seront une occasion de partager avec les citoyens les résultats de réflexion, d’analyse et des propositions des acteurs dans les 5 domaines précités.

Les rencontres à distance seront par ailleurs suivies d’une table ronde en présentiel qui sera organisée avec les responsables de l’urbanisme et les élus de la ville le jeudi 18 février 2021. Une rencontre élargie avec les représentants des partis politiques sera également organisée le 25 février. De même, une conférence de presse clôturera le cycle le 12 mars prochain.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *