970x250

Valoris Equity Fund réalise deux prises de participation minoritaires

Valoris Equity Fund réalise deux prises  de participation minoritaires

Portant sur un ticket cumulé de 50 millions de dirhams

Un nouveau fonds d’investissement entre en lice pour le financement de l’économie marocaine. Il s’agit de Valoris Equity Fund, lancé récemment par Valoris Group. Cet instrument se veut le premier fonds d’investissement géré par la filiale Valoris Capital dédiée au métier du private equity.

«L’objectif ultime de Valoris Equity Fund est d’ériger les sociétés qui composeront son portefeuille en acteurs de référence dans leurs secteurs respectifs et ce, en en améliorant les fondamentaux économiques, l’organisation et la gouvernance ainsi que les performances environnementales et sociales grâce à une feuille de route ambitieuse, customisée et exécutée avec soin et agilité adaptative», souligne Mokhlis Habti El Idrissi, directeur général de Valoris Capital. Se référant à la même source, ce fonds de placement collectif en capital a été agréé par l’AMMC en date du 24 juin 2022. Il a pu voir le jour grâce au soutien et à la confiance d’actionnaires institutionnels privés et publics de premier rang représentant essentiellement les secteurs de la prévoyance, de la banque et de l’assurance, lesquels ont participé au premier closing établi à plus de 300 MMAD (pour un capital cible de 800 MMAD).

«Valoris Equity Fund se démarque également par sa philosophie d’accompagnement des entreprises et entrepreneurs marocains et par l’engagement financier de Valoris Group et l’équipe de gestion de Valoris Capital qui dépasse 4% du capital du fonds à son closing initial», peut-on retenir à ce propos. Avec la volonté d’investir des tickets entre 20 et 75 MMAD pour des prises de participation minoritaires ou majoritaires, Valoris Equity Fund vise des entreprises présentant un fort potentiel de croissance et/ou de redynamisation.
Notons que Valoris Equity Fund a déjà exécuté deux prises de participation minoritaires pour un ticket cumulé de 50 millions de dirhams dans deux activités clefs pour le développement socio-économique de notre pays, à savoir le secteur primaire et la digitalisation de l’économie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *