Voici le poids économique et urbain des zones de déconfinement

Voici le poids économique et urbain  des zones de déconfinement

Densité urbaine, indicateurs économiques par zone, contribution au PIB …

Depuis le 11 juin 2020, le Maroc a fait le choix de lever progressivement le déconfinement. Néanmoins, cette décision s’applique différemment au niveau de deux zones. Le déconfinement dans la zone 1 qu’on peut qualifier de zone verte est accompagné d’un ensemble de mesures d’allègement des restrictions sanitaires tandis que la zone 2, qualifiée de zone orange, reste soumise à un dispositif de préventions plus contraignant. Dans son dernier document, le Haut-commissariat au Plan fait un état des lieux des principales caractéristiques de chacune de ces deux parties du territoire donnant ainsi une vue d’ensemble sur ce que représentent ces zones en termes de populations, d’actifs et de contribution au PIB national. Composition des zones, urbanisation et densité urbaine, indicateurs économiques par zone, contribution au PIB, part de la population active en fonction de chaque zone… Voici ce qu’il faut retenir.

La zone 1 abrite près de 60% de la population du Maroc

Sur le plan démographique, la zone 1, regroupant 59 provinces et préfectures, abrite plus de 21,47 millions d’habitants sur une population totale de plus de 35,95 millions d’habitants. Cette zone représente de ce fait 59,7% de la population au niveau national et compte plus de 4,76 millions de ménages (56,6%) sur plus de 8,43 millions de ménages au Maroc. La zone 2 (16 provinces et préfectures) englobe plus de 14,47 millions d’habitants, soit 40,3% de la population du Maroc. Cette partie compte 3,67 millions de ménages (43,6%). «La zone 1 (verte) est composée des régions à faible nombre de cas actifs Covid-19 et correspond à un ensemble de villes de petite taille à l’intérieur du pays ainsi qu’aux régions à dominante rurale. La zone 2 (orange), où subsiste encore un nombre non négligeable de cas actifs, est constituée des régions économiques majeures situées pour la plupart sur l’axe Tanger-Casablanca», rappelle le HCP.

La zone 2 est 3,5 fois plus dense que la zone 1

Par urbanisation et densité urbaine, il s’avère que la zone 1 affiche une importante composante rurale comparée à la zone 2, puisque le taux d’urbanisation de la zone 1 est de 49,9%, alors que celui de la zone 2 s’élève à 83,3%. Dans le même sens, la densité urbaine de la zone 2 est fortement remarquée comparativement à la zone 1. Les données du HCP font état de 4.278 citadins au km2 pour la zone 2, ce qui est 3,5 fois plus dense que la zone 1. Cette dernière compte 1.233 habitants/km2. Dans l’ensemble, le taux d’urbanisation au niveau national est de 63,4% alors que la densité urbaine est de 1.986 habitants/km2.

Richesse : La zone 2 pèse 60% du PIB

Sur le plan économique, les indicateurs dévoilent qu’en termes de richesse, la zone 2 produit près de 60% du PIB national (2017). Se référant aux statistiques de 2019, cette zone emploie 40% des actifs occupés alors que la zone 1 pèse 41% du PIB. En termes d’emploi, celle-ci compte 59,8% des ses actifs occupés.

Plus du 1/3 de la population active de la zone 2 employés dans l’agriculture
Si l’on raisonne par secteur d’activité, il s’avère que 58% de la population active de la zone 2 est employée dans les services, 19% dans l’industrie, 12% dans le BTP et 11% dans l’agriculture, forêt et pêche. En revanche, 40,9% de la population active de la zone 1 travaille dans les services, 34,1% dans l’agriculture, forêt et pêche, 16,6% dans le BTP et 8,4% dans l’industrie.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *