Voie expresse Tiznit-Dakhla : Mbarek Fancha désigné à la tête de la Direction centrale provisoire

Voie expresse Tiznit-Dakhla : Mbarek Fancha désigné à la tête de la Direction centrale provisoire

Cette nouvelle nomination s’inscrit dans le cadre de la mobilité régionale et centrale, effectuée par le département de l’Equipement, du Transport et de la Logistique. Et vient pour donner un nouveau coup d’accélérateur au projet de la voie expresse Tiznit-Dakhla

Mbarek Fancha, l’ex-directeur régional de l’Equipement, du Transport et de la Logistique à Souss-Massa, a été désigné la semaine dernière directeur de la Direction centrale provisoire chargée de la réalisation de la voie expresse reliant Tiznit et Dakhla, basée à Laâyoune, succédant à Abdellah Raiss qui occupait ce poste depuis 2017.

Natif de Guelmim en 1967, M.Fancha est ingénieur d’Etat de formation et lauréat de l’Ecole Hassania des travaux publics (EHTP) en 1992. Il est, également, titulaire d’un diplôme CES de l’Ecole nationale des ponts et chaussées en France en 1996 et d’un master en management de l’ESCAE en 2016.

Ce dernier jouit d’une haute expertise et d’une riche expérience accumulée au cours de son parcours professionnel au ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, dont directeur provincial à Chtouka Ait Baha, Inzegane Ait Melloul, Taroudant et Assa Zag.

Cette nouvelle nomination s’inscrit dans le cadre de la mobilité régionale et centrale, effectuée par le département de l’Equipement, du Transport et de la Logistique. Et vient pour donner un nouveau coup d’accélérateur à ce projet d’envergure en cours de réalisation, qui s’inscrit dans le cadre du Nouveau modèle de développement des provinces du sud, lancé à Laâyoune par SM le Roi Mohammed VI à l’occasion du 40è anniversaire de la glorieuse Marche Verte.

Ce projet structurant, qui porte sur un linéaire de 1.055 km, concerne la réalisation de la voie express Tiznit-Laâyoune et l’élargissement de la route entre Laâyoune et Dakhla pour un coût d’environ 8,5 milliards de dirhams. En supplément de plus d’un milliard DH pour le projet de contournement ouest de la ville de Laâyoune sur 7 km et le franchissement de l’Oued Sakia El Hamra.
Au regard de l’importance de ce projet d’envergure, le ministère a procédé à la création d’une direction centrale provisoire pour superviser les travaux d’aménagement de la route et veiller au suivi des différentes questions y afférentes.
Ce dernier permettra à terme la réalisation d’une forte liaison entre les provinces du sud et celles du nord du Royaume, renforcera davantage l’ouverture du Maroc sur les pays d’Afrique de l’Ouest et engendrera des retombées économiques et sociales importantes.
Le projet de voie express Tiznit-Dakhla porte sur le dédoublement de la route nationale numéro 1 entre Tiznit et Laâyoune, sur 555 km, et l’élargissement à 9m de la voie entre Laâyoune et Dakhla sur une distance de 500 km.
Au niveau de la région de Souss-Massa, cet axe s’étale sur quelque 48 km, allant du nord de Tiznit jusqu’à la commune de Sidi Bouabdelli. Le premier tronçon relie le sud de Tiznit à Sidi-Bounaâmane sur 37 km et le deuxième lie Sidi-Bounaâmane à Anga (province de Sidi-Ifni) sur une distance de 39 Km. L’état d’avancement du premier tronçon, dont le budget global se chiffre à 420 MDH est de 49%, alors que 12% des travaux du deuxième ont été réalisés pour un coût global de 435 MDH.
De même, 70% des travaux des deux ouvrages d’art érigés, au niveau d’Oued Adoudou et Oued Bounaâmane, ont été réalisés pour une enveloppe budgétaire de 30 MDH.
Alors que le taux d’avancement du tronçon entre Guelmim et Zrouila est de 92%. Tandis que les travaux sont réalisés à hauteur de 59% avec des tronçons achevés à 84% comme entre Tarfaya et Laâyoune. Quant à la voie entre Laâyoune et Dakhla sur 500 km, elle est en cours d’achèvement.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *