Wafa Assurance : La couverture de la Covid-19 n’est pas exclue

Wafa Assurance : La couverture  de la Covid-19 n’est pas exclue

M. Arroub le confirme lors de la présentation des résultats

«Les contrats d’assurance couvrent toutes les pathologies. Il n’y pas d’exclusion de pathologie quelconque. Même la Covid-19 est couverte. C’est une pathologie dès qu’il y a prescription médicale». Le PDG de Wafa Assurance, Mohamed Ramses Arroub, se veut clair vendredi lors de la présentation des résultats financiers du 1er semestre 2021 du groupe. Et ce n’est pas tout ! Le responsable s’exprime sur la couverture sociale. A ce propos, il indique que «les compagnies d’assurance vont développer une offre dans ce sens». M. Arroub, qui analyse les résultats, ne manque pas également de révéler les aspirations du Groupe.

Couvrir 65% du marché africain

Comme l’explicite le PDG, Wafa Assurance, qui vient de lancer une filiale en Egypte, vise «la couverture du marché d’assurance en Afrique à hauteur de 65%». «Nous sommes environ à 30%», avance-t-il en affichant un certain optimisme. Par l’occasion, M. Arroub aborde la perte d’exploitation qui «n’est pas un dommage couvert directement». Mieux encore, il donne des détails sur l’assurance «Takaful».

Les textes sur «Takaful» dans la dernière ligne droite

Les derniers textes consacrés au «Takaful» sont à publier dans les jours à venir après validation du Conseil des ouléma. Comme le précise le PDG, «Takaful» lie trois entités, à savoir le client, la compagnie et le fonds «Takaful» qui rassemble les adhérents. «C’est le client qui verse la prime au fonds géré par la compagnie», explicite-t-il en rappelant également que celle-ci prend aussi des risques. L’orateur, qui reconnaît que cette assurance «a pris du temps», confirme qu’elle est «dans la dernière ligne droite de publication».

Un chiffre d’affaires de +11,9%

En termes de chiffre d’affaires semestriel global, Meriem Belkhayat, directeur exécutif Pôle Finances et Stratégie Groupe Wafa Assurance, précise qu’il ressort, au 30 juin 2021, à 5.256 MDH, en progression de 11,9%. Aussi, le chiffre d’affaires Vie ressort en progression de 19,0%, à 2.799 MDH, portée par la croissance de l’activité Epargne et la bonne dynamique des produits Prévoyance. A son tour, le chiffre d’affaires Non-Vie ressort à 2.457 MDH, en hausse de 4,8% par rapport au 1er semestre 2020 tiré par la bonne performance sur le marché de l’assurance des entreprises.

Aussi, le résultat net bénéficiaire, à 362 MDH, est en hausse par rapport au 1er semestre 2020 en raison de l’amélioration des indicateurs techniques et la reprise des marchés financiers. Cependant, le résultat technique Vie ressort bénéficiaire à 171 MDH, en recul de -10,6% suite à la hausse de la sinistralité. De même, le résultat Non-Vie ressort bénéficiaire à 233 MDH contre -307 MDH au 1er semestre 2020, qui était marqué par la contre-performance des marchés financiers et la montée des impayés liés à la crise sanitaire et économique. Et compte tenu de l’amélioration du résultat non technique, le résultat net de la compagnie au titre du 1er semestre 2021 s’établit à 362 MDH contre -191 MDH au 30 juin 2020. Quant aux fonds propres, ils restent stables à 5.994 MDH sur le semestre.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *