Zahra Baiti :«Nous comptons mettre en lumière 100 entrepreneurs en 10 ans»

Zahra Baiti :«Nous comptons mettre en lumière  100 entrepreneurs en 10 ans»

Entretien avec Zahra Baiti, responsable du programme Africa Business Heroes de la Fondation Jack Ma

Fondée en décembre 2014 par Jack Ma, fondateur d’Alibaba, la Fondation Jack Ma (JMF) se concentre sur quatre domaines : l’entrepreneuriat, l’éducation, le leadership des femmes, le soutien médical et la protection de l’environnement. Le concours Africa Business Hereos est l’une des initiative philanthropique phare de cette fondation. L’engagement étant de soutenir et d’inspirer la prochaine génération d’entrepreneurs africains de tous les secteurs. L’événement est aujourd’hui à sa troisième édition. Dans cet entretien, Zahra Baiti dévoile les nouveautés de ce rendez-vous et parle des ambitions de la Fondation en termes de promotion de l’entrepreneuriat en Afrique.

ALM: La troisième édition des Africa’s Business Heroes (ABH) est désormais lancée. Quelles en sont les particularités?

Zahra Baiti : Ce concours récompensant les entreprises africaines héroïques est le programme philanthropique phare de la Fondation Jack Ma en Afrique. Il vise à identifier et à primer des entrepreneurs inspirants porteurs d’innovation et de changement dans le continent. Nous avons récemment donné le coup d’envoi de la troisième édition du concours ABH, accueillant la participation des entrepreneurs africains de tout le continent, quels que soient leur secteur d’activité, leur âge et leur sexe. Le dépôt des candidatures sera fermé le 7 juin prochain.
Le point d’orgue du processus de sélection et d’évaluation sera la grande finale qui se déroulera à une date ultérieure de cette même année. Lors de cette finale, les dix candidats sélectionnés auront l’opportunité de présenter leurs entreprises et leurs visions devant un prestigieux jury pour tenter de gagner une part de la cagnotte totale s’élevant à 1,5 million de dollars. Tout au long du concours, les participants se verront également offrir la chance de profiter d’offres exclusives de formation et de mentorat.

Quelles sont vos ambitions par rapport à cet événement?

Notre engagement est un engagement à long terme. Au cours des 10 prochaines années, nous comptons mettre en lumière 100 entrepreneurs et contribuer à la croissance de l’écosystème entrepreneurial en Afrique. Nous y voyons là une réelle opportunité pour toutes les parties prenantes, entrepreneurs, investisseurs, éducateurs, décideurs politiques et société civile, pour collaborer, main dans la main, supprimer les obstacles et créer de meilleures opportunités pour l’avenir.
Ceci explique également pourquoi nous avons choisi un thème spécifique, à savoir «It’s African Time» (A l’heure africaine) pour l’édition 2021 du concours ABH. Grâce à ce thème, nous espérons mobiliser autant d’entrepreneurs que possible, qui, à travers leur travail, cassent déjà les stéréotypes associés à cette supposée «heure africaine».

Quelles sont les principales nouveautés de cette édition?

En 2020, et pour nous adapter aux circonstances exceptionnelles qu’a connues le monde, nous avons changé le format du concours qui s’est entièrement déroulé en ligne. Malgré les temps difficiles, nous avons été ravis de la participation de quelque 22 000 entrepreneurs venus des 54 pays d’Afrique. Cette année, et malgré le fait que nous continuons à naviguer à vue dans cette pandémie, nous nous efforçons d’être créatifs et flexibles pour offrir la meilleure expérience possible à nos participants.
Nous examinons, ainsi, plusieurs possibilités parmi lesquelles un format hybride alliant des événements en ligne et d’autres physiques. Nous allons également diffuser l’émission « 2020 Africa’s Business Heroes» dans un tout nouveau format de 4 épisodes qui sera retransmis partout en Afrique à une date ultérieure de l’année en cours. L’émission comprendra les séquences les plus passionnantes du concours et suivra les finalistes dans leur voyage qui les mènera jusqu’à leur discours sur scène qu’ils donneront à l’occasion de la grande finale.
Quel jury pour cette 3ème édition des Africa’s Business Heroes ?
Nous avons élargi notre jury qui sera composé de personnalités parmi les plus respectées de leurs domaines respectifs, à savoir des chefs d’entreprise, des experts des marchés, des investisseurs et des cadres supérieurs. Leur contribution inestimable permettra d’offrir aux participants les outils, connaissances et visions nécessaires pour participer au concours ABH, mais aussi, et surtout de dynamiser leurs carrières.

Qu’en est-il des partenaires ?

Nous sommes constamment en train d’étendre notre réseau de partenaires en Afrique, parmi lesquels African Leadership Group, Ashesi, Dalberg, Janngo, SA Innovation Summit et RiseUp, qui nous aident à identifier et collaborer avec des candidats potentiels, où qu’ils se trouvent, les faisant profiter des meilleures pratiques, de formations et de connaissances afin d’augmenter leurs chances de réussite. Au Maroc, nous avons travaillé l’année dernière avec la société de captal-risque Outlierz Ventures et nous sommes impatients de pouvoir conjuguer nos forces avec d’autres organisations afin d’atteindre et d’attirer un éventail encore plus large et diversifié de talents entrepreneuriaux.

Quels sont les critères utilisés pour désigner les vainqueurs ?

Nous recherchons des entrepreneurs héroïques. Des individus possédant une vision rigoureuse et une mission bien définie. Des personnes passionnées, courageuses, déterminées et innovantes. De plus, nos « héros » africains doivent démontrer la façon dont ils abordent les problèmes les plus pressants avec des solutions concrètes, ainsi que l’impact positif qu’ils ont sur leurs communautés, le tout en gérant des entreprises rentables. ABH est une initiative spécialement pensée pour l’Afrique, c’est pourquoi les candidats doivent posséder la nationalité d’un des pays d’Afrique ou des parents ou des grands-parents citoyens de l’un de ces pays. Leurs entreprises doivent être enregistrées dans un pays africain, y avoir leur siège social et opérer en Afrique. Le concours est ouvert à tous les créateurs ou co-fondateurs d’entreprises de tout secteur d’activité, hommes ou femmes, peu importe leur âge.

Comment se déroule la sélection?

Les candidats seront jugés sur plusieurs étapes testant les fondements et la force de leurs entreprises, leurs connaissances du secteur dans lequel ils opèrent, mais également leur capacité à exprimer clairement ce qu’ils font, pourquoi et comment ils le font. Avec la qualité des candidatures que nous avons reçues au cours des deux dernières années, le jury a toujours eu du mal à départager les vainqueurs. C’est bien la preuve que l’Afrique est riche de talents entrepreneuriaux extraordinaires.

D’un point de vue global, comment se porte l’entrepreneuriat en Afrique ?

Malgré des conditions incroyablement difficiles, surtout au cours de l’année précédente, c’est merveilleux de voir la trajectoire ascendante que prend l’entrepreneuriat en Afrique. Les dernières données de la Banque africaine de développement montrent que 22% de la population africaine en âge de travailler ont lancé leurs propres entreprises. Il s’agit du taux le plus élevé du monde. Ce qui est d’autant plus encourageant, c’est que les femmes africaines sont deux fois plus susceptibles de monter une entreprise que les femmes des autres régions et on le voit bien dans les chiffres élevés de la participation féminine dans notre concours. En effet, en 2020, 50 % des finalistes étaient des femmes. Il est prévu que soient créés en Afrique 54 millions de nouveaux emplois à l’horizon 2022. Nous vivons certainement une ère des plus dynamiques pour l’entrepreneuriat en Afrique. L’entrée sur le marché de technologies locales et de nouveaux modèles économiques innovants, grâce principalement aux applications mobiles et à Internet, rend la création d’entreprise et l’accès aux produits et aux services d’une facilité jamais atteinte auparavant. Aujourd’hui, plus que jamais, nous avons besoin d’entrepreneurs «héroïques». C’est l’heure africaine et leur moment est venu pour aider le continent et ses communautés à surmonter cette crise et proposer des solutions afin de résoudre les défis sociaux urgents. J’encourage tous les artisans du changement au Maroc à présenter leur candidature dès aujourd’hui.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *