970x250

Zone franche à Nador : Une première tranche pour bientôt

Zone franche à Nador : Une première tranche pour bientôt

Opérationnelle dès l’inauguration du nouveau port sur une superficie de 600 hectares

Conçu comme une zone franche, le futur complexe Nador West Med sera composé d’un grand port en eaux profondes, d’un pôle énergétique, d’une plateforme portuaire pour le transbordement des conteneurs et l’import-export des produits vrac, ainsi que d’une plateforme industrielle intégrée destinée aux nouveaux métiers et aux activités novatrices.

Après la zone de Fnideq, c’est au tour de Nador. Une zone franche y sera construite dans le cadre de la stratégie globale pour le développement des différentes régions du pays. Concrètement, il a été décidé de construire et d’aménager une base industrielle et portuaire intégrée sur la façade Est de la région de l’Oriental. Cette base repose notamment sur un grand port et un pôle commercial, industriel et logistique. Le tout sera construit sur une zone franche d’une superficie totale de 1.500 hectares. Ce grand projet est appelé à métamorphoser toute la région sur le plan économique et industriel. Le but est de provoquer une dynamique nouvelle dans tout l’Oriental et doper l’emploi en faveur des habitants de toute la région. Ce chantier sera construit par étapes.

Dans ce sens, les autorités responsables expliquent qu’une première tranche sera bientôt aménagée. Dans les détails, les responsables prévoient d’aménager cette première tranche sur une superficie de 600 hectares dès l’inauguration du port Nador West Med au cours de l’année 2024. Les autorités veulent aller très vite pour créer des opportunités supplémentaires pour cette région sur les plan économique et industriel. Ainsi, toutes les études techniques pour la réalisation de cette première tranche ont déjà été finalisées. Aux dernières nouvelles, la société d’aménagement de Nador West Med se trouve au stade du montage financier du projet en prélude du lancement effectif des travaux d’aménagement de la première tranche. Les autres tranches vont suivre progressivement. Deuxième porte d’entrée méditerranéenne du Maroc, le port Nador West Med sera construit dans le site stratégique de la baie de Betoya, situé sur la façade Ouest du Cap des Trois Fourches à moins de 250 miles du détroit de Gibraltar et ce en face des principales routes maritimes Est-Ouest.

Conçu comme une zone franche, le futur complexe Nador West Med sera composé d’un grand port en eaux profondes, d’un pôle énergétique, d’une plateforme portuaire pour le transbordement des conteneurs et l’import-export des produits vrac, ainsi que d’une plateforme industrielle intégrée destinée aux nouveaux métiers et aux activités novatrices. Le complexe portuaire Nador West Med est conçu dans une optique de développement durable et en conformité avec les normes écologiques internationales. Pour la concrétisation de ce grand projet et la facilitation des relations avec les investisseurs et partenaires futurs, le projet est conçu avec une logique de développement et de gouvernance tirée de son expérience réussie du projet Tanger Med réalisé dans la région de Tanger. A noter que les infrastructures portuaires liées au projet sont conçues et étudiées pour être réalisées en plusieurs modules offrant un potentiel de développement sur le moyen et le long terme permettant aux opérateurs et armateurs potentiels de construire des visions et des perspectives. Les responsables évoquent également une capacité d’adaptation aux évolutions des trafics et des industries du transport maritime.

ZAE

Avec la création d’une zone franche à Nador, les autorités veulent reproduire la même dynamique générée à Findeq où une Zone d’activité économique (ZAE) a vu le jour. Les commerçants installés dans cette zone bénéficient ainsi d’un ensemble d’avantages pour assurer l’accélération et la facilitation des procédures d’import-export.
Ces avantages portent sur l’accompagnement des personnes physiques et sociétés dans la création de leur business qui leur ouvrent la voie pour être éligibles à toutes les incitations de l’État (subvention directe et indirecte, formation, assistance technique, sécurité sociale, assurance maladie, etc.), et la tarification locative adaptée et attractive plus une subvention du loyer à 50% pendant les premiers 24 mois.
A cela s’ajoutent une adaptation logistique dédiée à cette zone d’activité économique, des scellés normaux et électroniques entre le complexe Tanger Med et la ZAE, un accompagnement particulier de la part de toutes les administrations (ADII, MCI, l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et autres organismes de contrôle).

Prêt

Le Maroc et la Banque africaine de développement (BAD) viennent de signer un accord de prêt relatif au projet Nador West Med. En effet, cet accord est un financement additionnel de 57 millions d’euros puisqu’il vient compléter une première enveloppe de près de 113 millions d’euros octroyée en 2015. L’objectif prôné est de construire deux terminaux à conteneurs équivalents vingt pieds, d’un poste de chargement vrac spécialisé de quatre millions de tonnes, d’un terminal de marchandises et d’un terminal de produits liquides aux capacités respectives de 33 millions et 14 millions de tonnes. Il faut préciser que depuis près d’un demi-siècle de partenariat avec le Maroc, la Banque africaine de développement a engagé plus de 12 milliards de dollars dans le pays. Des financements qui couvrent les secteurs de la santé, de l’agriculture, de l’énergie, de l’eau, des transports, du développement humain et du secteur financier.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.