Zone logistique d’Ait Melloul : La première tranche sur les rails

Zone logistique d’Ait Melloul : La première tranche sur les rails

Le développement du projet nécessitera un investissement global de 350 MDH

Coup d’accélérateur pour le développement de l’activité logistique de la région Souss-Massa. Les travaux d’aménagement de la première tranche de la zone logistique au sud d’Aït Melloul sont officiellement lancés. Le coup d’envoie a été donné mardi par Abdelkader Amara, ministre de l’équipement, du transport, de la logistique et de l’eau et Aziz Akhannouch, ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts. Située à la commune territoriale de Lqliaa, préfecture d’Inzegane-Aït Melloul, cette zone fait partie des plus grandes plates-formes logistiques du Royaume. Le développement du projet nécessite en effet un investissement global de 350 millions de dirhams. Sa réalisation s’étalera sur 18 mois. Ce chantier aura des retombées positives sur le développement de l’activité logistique du Souss-Massa, notamment le gain en compétitivité des entreprises et le renforcement de la vocation de la région en tant que plate-forme d’échange aussi bien vers le marché national que vers les marchés africains.

La première tranche s’étend sur une superficie de 45 hectares. Elle sera constituée de plusieurs composantes, notamment les espaces logistiques dont un parc logistique locatif nouvelle génération, un parc locatif PME/PMI et stockage intermédiaire et de grandes parcelles pour activités logistiques spécifiques. Cette première tranche abritera également des espaces pour les services dont un centre routier, un pôle d’accueil et de services aux personnes et aux entreprises, un centre de formation, etc. Notons que la cérémonie du lancement de l’aménagement de la première tranche de la zone logistique au sud d’Ait Melloul a été une occasion pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux de renforcement d’une section de la Route nationale (RN1) du point kilométrique (PK890) sur une longueur de 22 km et de construction de la voie de contournement Nord Est d’Agadir (Sections 1 et 2). Abdelkader Amara s’est, également, enquis de l’état d’avancement des travaux de construction du terminal polyvalent du port d’Agadir.

Ce projet a pour finalité d’augmenter la capacité du port d’Agadir pour réduire les perturbations d’exploitation engendrées par l’accostage des navires croisiéristes et militaires. Le but étant également d’anticiper les besoins futurs du port en termes d’infrastructures d’accostage pour accompagner le développement industriel de la région Souss-Massa et des régions du Sud. Les travaux réalisés par les services de l’Agence nationale des ports ont porté sur la construction d’un quai en caissons de 366 mètres linéaires et d’un tirant d’eau de 15,5 m/Zh, équipé par les superstructures nécessaires, et d’un terre-plein de 5,3 hectares. Il est à souligner que des travaux de dragage et de déroctage sont en cours de réalisation pour la mise aux normes du cercle d’évitage du port de commerce pour un coût global de 56,5 millions de dirhams.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *