Zones de libre-échange : Un outil gratuit d’évaluation des risques lancé

Zones de libre-échange : Un outil gratuit d’évaluation des risques lancé

Présenté par RUSI en partenariat avec Policy Center

Les zones de libre-échange (ZLE) sont des espaces qui stimulent le développement économique de plusieurs pays. A l’heure actuelle, il existe plus de 3.000 ZLE dans le monde avec un niveau de compétitivité variable. Néanmoins, ces zones peuvent être exposées à différents risques, notamment les crimes financiers et les défis sécuritaires. Pour permettre le développement de ces espaces vitaux pour l’économie et parer aux risques auxquels elles sont confrontées, RUSI (The Royal United Services Institutes) a mis en place un programme qui englobe les zones franches dans plusieurs pays dont le Maroc. Ces pays ont pour point commun d’avoir des zones de libre-échange prospères. Fruit d’un travail de deux années, cet outil de gestion des risques des zones franches (Free Trade Zone Risk Assessment Tool) a été lancé lors d’une rencontre à distance organisée par Policy for the New South et RUSI le 9 juin 2021. Il s’agit d’un dispositif qui permet de donner une évaluation détaillée du niveau de risque par zone de libre-échange en fonction du secteur d’activité et de la thématique recherchée (corruption par exemple).

Cet outil d’évaluation des risques est disponible gratuitement en ligne et permet d’aider les banques, les compagnies d’assurance, les compagnies maritimes ou encore les transitaires à évaluer leur exposition au risque. Il permet aussi d’identifier les zones franches qui sont conformes aux normes internationales de celles qui ne le sont pas. Aussi bien au niveau continental qu’au niveau international, le Maroc est une référence en termes de déploiement des zones de libre-échange, notamment grâce à Tanger Med qui constitue un véritable hub pour les investisseurs. A cet égard, Ilham Khalil, responsable marketing communication et des relations Corporate à Tanger Med Maroc, est revenu sur l’expérience de cet espace qui a entamé ses activités depuis 2003.

«L’ambition exprimée était dès le départ de mettre en place une plateforme qui travaille pour rehausser la compétitivité de l’ensemble du pays», explique-t-elle. Et d’ajouter : «Nous sommes une structure assez jeune mais nous avons l’ensemble des ingrédients qui nous permettent d’assurer que toutes les conditions sont réunies pour nos clients». Opérant dans plus de 180 ports, Tanger Med fournit «des services à l’échelle mondiale dans différents domaines maritimes», relève la responsable rappelant que la plateforme représente un volume de chiffre d’affaires annuel de plus de 5 milliards de dollars. Elle compte à son actif des secteurs clés comme l’automobile, l’aéronautique, la logistique et le commerce.

Cette plateforme est dotée d’un service de guichet unique permettant de faciliter les procédures pour les entreprises. «Cela veut dire que nous sommes des partenaires avec les investisseurs depuis le premier jour», indique Ilham Khalil. Constituant le point d’accès et de sortie des ZLE, la douane a une double mission : économique et de contrôle. Ainsi, Youssef Briga, chef du bureau d’investissement au niveau de l’administration douanière, est revenu sur le niveau de sécurité mis en place dans ce cadre expliquant le cadre d’accompagnement aux investisseurs en concertation avec le gouvernement afin d’assurer que les procédures d’investissements sont bonnes. Son rôle c’est aussi de sécuriser le flux de marchandises.

 

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *