Zones logistiques : Le Réseau national intégré se développe doucement…

Zones logistiques : Le Réseau national intégré se développe doucement…

Mettre en place un réseau national intégré de zones logistiques est l’un des objectifs primaires de la stratégie nationale de développement de la compétitivité logistique.

Le développement de ces zones vient répondre aux problématiques de l’insuffisance d’une offre d’immobilier logistique adaptée aux besoins des acteurs économiques et à l’organisation des entrepôts.
Cette finalité s’inscrit désormais comme priorité dans les programmes de développement territoriaux. Des schémas logistiques régionaux ont été définis donnant ainsi naissance à des projets logistiques adaptés aux spécificités de chaque territoire. Lesdits projets sont désormais affectés dans les documents d’urbanisme.
L’Agence marocaine de développement de la logistique (AMDL) a participé activement, ces deux dernières années, aux réunions de coordination et aux réunions du comité technique central relatives aux travaux de planification et d’affectation urbanistique pour l’intégration des projets de zones logistiques dans les schémas directeurs d’aménagement urbain du bassin de Massa, du littoral de la province de Driouch, de l’aire métropolitaine du Grand Marrakech, du Grand Béni Mellal, du Grand Berkane, du Grand Essaouira, du Grand Fès, du Grand Khénifra, du Grand Khouribga, du Grand Laâyoune, du Grand Youssoufia et de Sidi Slimane-Sidi Kacem.

La première tranche de la zone logistique au sud d’Ait Melloul sur les rails

Bien que la réalisation des plates-formes logistiques se fasse à une cadence plus ou moins lente, des zones commencent à prendre forme dans des axes stratégiques.
Pas plus tard que mardi dernier, 25 mai, le coup d’envoi des travaux d’aménagement de la première tranche de la zone logistique au sud d’Ait Melloul a été donné. Située dans la commune territoriale de Lqliaa, préfecture d’Inzegane-Aït Melloul, cette zone fait partie des plus grandes plates-formes logistiques du Royaume. Retour sur les spécificités de ce projet et celles d’autres zones logistiques du Maroc. Le développement du projet nécessite en effet un investissement global de 350 millions de dirhams. Sa réalisation s’étalera sur 18 mois.
Ce chantier aura des retombées positives sur le développement de l’activité logistique du Souss-Massa, notamment le gain en compétitivité des entreprises et le renforcement de la vocation de la région en tant que plate-forme d’échange tant bien vers le marché national que vers les marchés africains.
La première tranche s’étend sur une superficie de 45 hectares. Elle sera constituée de plusieurs composantes, notamment les espaces logistiques dont un parc logistique locatif nouvelle génération, un parc locatif PME/PMI et stockage intermédiaire et de grandes parcelles pour activités logistiques spécifiques. Cette première tranche abritera également des espaces pour les services dont un centre routier, un pôle d’accueil et de services aux personnes et aux entreprises, un centre de formation, etc.

242 hectares de zones logistiques à aménager au Souss-Massa

Le schéma logistique régional de développement des zones logistiques prévoit, pour la Région Souss-Massa, le développement de deux zones logistiques d’une superficie totale de 242 hectares au sud d’Ait-Melloul et à Tagadirt visant la création de 5 types de plates-formes : distribution (70 hectares), matériaux de construction (80 hectares), agricole (70 hectares), conteneurs (20 hectares) et céréales (2 hectares). Dans son ensemble, la zone logistique d’Ait Melloul couvrirait une superficie de 172 hectares. 40 hectares de cette zone seront consacrés à la distribution au moment où 70 hectares autres seront destinés à l’agro-commercialisation.
De même, 60 hectares de ce projet sont dédiés aux matériaux de construction et 2 hectares pour les céréales. La zone logistique Haliopolis de Tagadirt s’étendra pour sa part sur une superficie de 70 hectares dont 30 hectares pour la distribution alors que les 40 hectares restants seront répartis équitablement entre l’activité conteneur et matériaux de construction.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *