Editorial

Autonomie salvatrice

Sur les huit dernières campagnes agricoles, cinq ont été marquées par un contexte climatique défavorable, notamment un déficit pluviométrique accentué. En l’espace de huit ans et à ce jour, ce sont trois cycles de sécheresse aiguës, de deux ans chacun, qui ont frappé le Maroc, entrecoupés de deux années plus clémentes qui ont enregistré d’ailleurs des récoltes record de plus de 103 millions de quintaux. Pour autant, cette année qui fait partie des trois épisodes secs, la récolte atteindra 55 millions de quintaux. Un chiffre à comparer avec les récoltes des cinq précédentes campagnes en temps de sécheresse dont la moyenne était de 40 millions de quintaux seulement. Celle de l’année dernière ne dépassait pas 34 millions de quintaux. Deux enseignements à tirer de ces statistiques. Le premier est que, comme le prédisent depuis longtemps les analystes et climatologues, le Maroc, à l’instar du monde, semble être entré irréversiblement dans une ère climatique marquée par la rareté des précipitations et la tendance risque de s’aggraver dans les deux à trois décennies qui viennent. Le deuxième enseignement est que la refonte du secteur agricole et la transformation des modes de production qui ont été favorisés par les stratégies volontaristes du Maroc, en l’occurrence le Plan Maroc Vert puis Al Jayl Al Akhdar, ont nettement permis au secteur de développer une meilleure résilience. Elles ont permis aussi et surtout de l’autonomiser, et par ricochet l’économie entière, vis-à-vis de l’aléa climatique. Aujourd’hui, le retour d’expérience des stratégies agricoles et les défis majeurs qui se profilent confirment les choix précoces du Maroc et surtout l’acculent à maintenir la mobilisation générale dans une optique de souveraineté alimentaire devenue plus que jamais vitale.

Articles similaires

EditorialUne

Conjonctions

J-6. Le Maroc et Marrakech précisément sont à moins d’une semaine du...

EditorialUne

Sérénité

En initiant le processus de refonte de la Moudawana et en traçant...

EditorialUne

Agence

Le Maroc s’apprête à lancer rapidement l’un des chantiers les plus importants...

EditorialUne

Mobiliser le collectif

3.000 milliards de dollars. Ce budget astronomique, estimé récemment par des experts...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux