Editorial

Bénévolat

© D.R

Faire des jeunes un agent de transformation et d’amélioration du cadre de vie dans les quartiers. Tel est visiblement le pari pris par les pouvoirs publics, à travers le ministère de l’intérieur, pour promouvoir la participation citoyenne des jeunes, notamment en les impliquant dans les activités de proximité à caractère sportif et culturel (lire l’article en page 7). En participant à des activités qui permettent d’améliorer le quotidien des habitants de leurs quartiers, les jeunes développent mécaniquement leur sens du vivre-ensemble et la notion du service à la collectivité. Mais pour compléter et renforcer cet état d’esprit, l’école devra elle aussi et nécessairement être associée. Le bénévolat et les travaux d’intérêt général au service de la collectivité sont reconnus aujourd’hui pour être des composantes à part entière de la formation et de l’éducation des générations futures. Dans certains pays, le volume d’heures d’actions de bénévolat effectué par un jeune collégien ou lycéen fait partie intégrante de son bulletin de note de fin d’année, au même titre que les disciplines et matières techniques et scientifiques. La non-réalisation du quantum minimal requis des travaux bénévoles est considérée comme une note éliminatoire et peut impliquer la non-validation d’une année scolaire. Dans certains pays anglo-saxons, les lauréats d’universités qui ont accumulé le plus de volume de bénévolat sont les plus prompts à s’insérer rapidement et facilement dans la vie active. La réforme bien entamée du système éducatif au Maroc pourrait être l’occasion idéale pour ancrer cet état d’esprit chez les jeunes générations.  Saâd Benmansour

Articles similaires

EditorialUne

Intégration

La transformation en marche de l’industrie marocaine nécessitera, entre autres facteurs de...

EditorialUne

Enfance confisquée

La place naturelle d’un enfant de moins de 17 ans est l’école...

EditorialUne

Effets instantanés

À peine mis en marche, le nouveau cadre légal incitatif des investissements...

EditorialUne

Baccalauréat

Ils seront plus de 493.000 candidats à passer l’examen national du Baccalauréat...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux