Editorial

Benkiran aux frontières du virtuel…

Mais visiblement aussi, même si nos politiciens sont obligés de reconnaître la suprématie du virtuel dans les années qui viennent, pour eux rien ne remplacera jamais la bonne vieille culture marocaine basée sur l’oral et le culinaire.

Rien ne vaut la poignée de main, très physique, et un repas autour d’un bon tagine bien de chez nous et en chair et en os, lui, avec quelques blogueurs et rédacteurs virtuels de la place pour leur expliquer la nouvelle offensive 2.0 du PJD.

Pour lancer sa page facebook officielle, on aurait pu s’attendre à ce que le chef de gouvernement fasse un méga- forum de 24 heures ou 48 heures avec les fans et blogueurs du monde entier avec des vidéos en livestreaming et autres techniques et technologies «in».

Mais on ne peut pas demander à M. Benkiran de passer du jour au lendemain du réel au tout virtuel.

Articles similaires

EditorialUne

Condamnés au vert

Le volume de fonds cherchant à s’investir dans la nouvelle économie verte...

EditorialUne

Précieux littoral

Les années de sécheresse se faisant de plus en plus répétitives à...

EditorialUne

Subtilités statistiques

Dans la dernière note du HCP sur le marché de l’emploi au...

EditorialUne

Révolution des territoires

Plus de huit ans après le début effectif de la mise en...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux