Bonjour

Le SMAP Immo de cette année, qui vient de fermer ses portes à Paris, a livré, pour nous, trois messages essentiels. Le premier c’est que les Marocains, malgré la crise mondiale, continuent à réaliser des projets, notamment immobiliers, dans leur pays. Un beau message pour le pays dans son entièreté. Le facteur d’explication de ce phénomène a plutôt une dimension culturelle et sociologique. La conjoncture économique influe manifestement peu. Le deuxième message, c’est l’exigence générale de qualité. Les acheteurs sont, désormais, des consommateurs avertis qui comparent les prix et les produits. Ils  ne tolèrent plus des projets mal ficelés, mal finis ou faits d’une manière sommaire par des spéculateurs pressés. Pour cela, ils préfèrent aller vers des promoteurs qui ont un label de qualité. Le troisième message, c’est l’événement lui-même qui est arrivé à une maturité telle qu’il comporte désormais une dimension institutionnelle indéniable. Un événement privé de qualité qui porte l’image d’un Maroc de professionnels. Les institutionnels comme le ministère de l’Habitat, ou celui des MRE soutiennent la manifestation avec beaucoup d’efficacité mais laissent les choses évoluer dans leur cadre naturel. Un espace où l’offre et la demande — avec, tout de même, une dimension affective implicite — se règlent  par la qualité de la  démarche des exposants. Le tout respectant les normes les plus usitées dans les salons internationaux sans aucun compromis.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *