Accueil Editorial Challenger le privé
EditorialUne

Challenger le privé

A l’instar de secteurs névralgiques comme la santé et l’éducation, l’eau et l’énergie constitueront des pièces centrales dans le modèle de développement des dix voire vingt années à venir.

Le point commun de ces secteurs est qu’ils sont par excellence budgétivores. La production d’énergies, notamment celles de nouvelles générations, solaire et éolienne en particulier, ainsi que la mobilisation de plus de ressources hydriques et leur gestion rationnelle, sont des programmes qui supposent des infrastructures très lourdes en termes de coûts. Ces réalisations ont jusqu’à ce jour encore été le plus souvent initiées par l’État ou des institutions assimilées dans le cadre de politiques publiques. Et ce essentiellement pour deux raisons : d’abord pour le niveau élevé des budgets nécessaires et, ensuite, pour la difficulté à en faire des investissements rentables au sens financier du terme.

Or, des expériences aussi bien au Maroc qu’ailleurs ont démontré que même en matière d’infrastructures, il est possible de bâtir des business models de sorte que des opérateurs privés puissent y trouver des opportunités. Même mieux. Certaines expériences ont montré que le secteur privé, grâce à ses modes de gestion et sa gouvernance adaptée et plus agile, peut réussir là où des acteurs publics ont échoué tout en assurant l’équilibre entre la rentabilité et la mission de service public.
Après les énergies renouvelables, la santé et l’éducation, le secteur privé a probablement un rôle à jouer dans la politique de l’eau qui interpelle aujourd’hui le pays tout entier.

Il appartient à l’État et au législateur d’oser aller au-delà des limites traditionnelles en commençant par préparer un cadre légal adapté et attractif.

Articles similaires

Alerte météo: La vague de froid se poursuit jusqu’au jeudi

Un temps froid avec des températures minimales entre -8 et 3°C et...

Le Maroc rouvre son ambassade à Baghdad

Le Maroc a rouvert samedi son ambassade à Baghdad. La cérémonie d’inauguration...

Commission des investissements : Des projets de plus de 28 MMDH approuvés vendredi

12 projets de conventions et 14 avenants ont été examinés ainsi que...

Dévoilé à l’occasion de sa journée mondiale : Un ouvrage inédit sur les enjeux numériques pour la douane

Les cyberfraudeurs réagissent très rapidement aux évolutions des législations, des règlements et...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus

Jouer est une maladie