Editorial

Contrepartie

C’est-à-dire avec zéro accord entre les partenaires sociaux. Le seul grand point épineux dans les négociations entre le gouvernement et les syndicats est bien évidemment celui de la réforme de la CMR. Curieusement, c’est le point qui met tout le monde d’accord sur la nécessité de la réforme. Les divergences concernent plutôt la portée de la réforme et surtout la contrepartie que l’Exécutif est prêt à donner aux fonctionnaires pour atténuer son effet.

Le gouvernement Benkiran a, aujourd’hui, la possibilité de négocier avec les syndicats un accord qui soit bon pour les fonctionnaires mais historique pour l’administration à condition d’inclure dans l’accord deux autres points tout aussi épineux qui sont le redéploiement des fonctionnaires et l’introduction de la contractualisation dans la fonction publique. Puisque tout n’est que question de contrepartie, il faut bien en profiter…

Articles similaires

EditorialUne

Chaîne sanitaire

Les dernières concertations du ministère de la santé avec les représentants des...

EditorialUne

Éditorial : Raccourcis

Lors de la conférence de presse tenue en marge de la visite...

Editorial

All in one

En marche depuis des années, la dématérialisation s’est nettement accélérée au Maroc...

EditorialUne

Activer l’allumage

Durant les 12 derniers mois, quelque 14 industriels connus mondialement dans le...