Editorial

Dignité

Des centaines de tonnes de produits périmés ou avariés ont ainsi été saisis. Indéniablement, cela traduit l’efficacité des services concernés et la volonté de plus en plus forte des responsables d’agir contre la fraude. Mais il serait une grave erreur d’en rester là. Il faut, en effet, aller jusqu’au bout dans ce combat et surtout s’attaquer aux vraies sources du problème. Ceci nous amène à l’efficacité du contrôle à nos frontières. Il est vrai que la douane et les départements concernés font des efforts, mais des interrogations restent sans réponse.

Les centaines de tonnes saisies ne sont tout de même pas tombées du ciel. Soit nous faisons une politique des portes ouvertes aux frontières, soit il y a un problème au niveau du contrôle. Car au-delà des risques sanitaires pour les consommateurs, c’est d’abord une question de dignité humaine. Sinon comment expliquer que des mafieux choisissent le Maroc pour écouler des tonnes de marchandises bonnes pour
la poubelle.

Articles similaires

EditorialUne

Condamnés au vert

Le volume de fonds cherchant à s’investir dans la nouvelle économie verte...

EditorialUne

Précieux littoral

Les années de sécheresse se faisant de plus en plus répétitives à...

EditorialUne

Subtilités statistiques

Dans la dernière note du HCP sur le marché de l’emploi au...

EditorialUne

Révolution des territoires

Plus de huit ans après le début effectif de la mise en...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux