Editorial

Édito

© D.R

Le Maroc a célébré hier 10 décembre la Journée internationale des droits de l’Homme. Il s’agit là d’une occasion annuelle pour faire le point sur la situation des droits de l’Homme au Royaume. Force est de constater que depuis l’intronisation de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Maroc a fait un saut considérable dans ce domaine à travers d’innombrables initiatives pour diffuser la culture des droits de l’Homme aux niveaux social et politique. Des avancées ont été réalisées notamment en matière de protection des droits civils, sociaux et politiques. L’empreinte du Souverain est très visible dans des projets comme le Code de la famille, l’Instance équité et réconciliation, pour ne citer que ces deux exemples. Il est vrai que d’autres progrès sont nécessaires, mais le Maroc a démontré son ambition de poursuivre ses efforts. L’adoption d’une nouvelle Constitution illustre parfaitement cette volonté à travers la constitutionnalisation du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

Articles similaires

EditorialUne

L’objectif et les moyens

On y est ! Le gouvernement vient de mettre en marche progressivement...

EditorialUne

ADN humain

L’INDH est le programme social évolutif par excellence.

EditorialUne

Police à visage humain

Loin du triste souvenir de mai 2003, le 16 mai renvoie aussi...

EditorialUne

Interconnecter l’Afrique

Lors des nombreuses visites royales en Afrique, parmi les thématiques les plus...

EDITO

Couverture

Nos supplément spéciaux

Articles les plus lus