Edito : A la lettre

Edito : A la lettre

Les Marocains ont exprimé avec clarté leur souhait du changement. Et la balle est à présent dans le camp des politiques qui doivent traduire cette expression populaire en faits et en réalisations concrètes.

Le vœu du changement n’est pas seulement dans la couleur ou l’appartenance mais aussi et surtout dans l’action, l’efficacité et le mode de gouvernance. D’autant plus que, et comme le Souverain l’a d’ailleurs rappelé à plusieurs occasions, les élections ne sont qu’une étape et ne sont pas une fin en soi.

En tout cas, au lendemain de la nomination du président du RNI en tant que nouveau chef de gouvernement et dans une déclaration faite samedi à travers un des membres les plus en vue de son bureau politique, le parti semble être déjà dans l’action en oubliant l’euphorie légitime du lendemain des résultats.

Le parti assure ainsi que les actions que contient son programme seront réalisées à la lettre. C’est par là aussi que commencera le vrai changement qui confortera davantage les Marocains dans leur regain de confiance à l’égard de la classe politique en général et des partis en particulier. Ces derniers, avec un taux de participation de plus de 50%, tiennent une chance historique pour amorcer une nouvelle étape intéressante et prometteuse vers un Maroc encore meilleur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *