Edito : A vos marques…

Edito : A vos marques…

Dans une dizaine de jours, précisément le vendredi 8 octobre, les 395 députés et 120 conseillers fraîchement élus prendront place officiellement dans l’hémicycle pour entamer une nouvelle législature de 5 ans.

Et à l’instar de l’exécutif, les membres du législatif, en l’occurrence les parlementaires, sont eux aussi très attendus. Ils devront, tout comme le gouvernement, s’inscrire résolument dans une démarche et un état d’esprit en rupture et incarner le changement tel que l’ont exprimé massivement les électeurs marocains. Pour commencer, et comme l’a rappelé à maintes occasions le Souverain, le Parlement ne doit pas et plus être utilisé par les politiques à des fins partisanes mais seulement pour remplir sa vraie fonction qui est de légiférer pour et dans le seul intérêt de la nation. Et rien d’autre.

D’un autre côté, les élus qui vont démarrer cette législature, plus que d’autres, sont attendus sur des dossiers importants car ils arrivent dans une conjoncture spéciale. Une sortie de crise sanitaire majeure, un nouveau modèle de développement à traduire dans les faits, y compris à travers des textes de lois, et des réformes aussi lourdes qu’urgentes à caractère économique et social. Déjà portés par les urnes, les futurs parlementaires devront très rapidement se mettre au travail et prouver, au passage,

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *