Edito: Agriculture

Edito: Agriculture

C’est l’un des secteurs les plus prometteurs. L’agriculture au Maroc est, depuis des décennies, une valeur sûre de l’économie nationale.

L’adoption par le Conseil de gouvernement de ce jeudi d’un projet de loi relatif au Registre national agricole constitue, sans nul doute, un nouveau pas dans la stratégie nationale volontariste en faveur du monde rural et bien évidemment de l’agriculture. Le Plan Maroc Vert est venu donner une nouvelle dimension au secteur en mettant l’élément humain et le développement durable au centre des préoccupations. Aujourd’hui, la stratégie Al Jayl Al Akhdar ouvre de nouvelles perspectives pour l’agriculture devenue un champion national et continental en matière de production et d’exportations.

Alors que la précédente campagne agricole a battu des records, les récentes précipitations au Royaume laissent présager une nouvelle campagne tout aussi prometteuse. Mais au-delà des performances réalisées et des défis relevés, l’agriculture marocaine s’érige de plus en plus comme un modèle de développement économique mais également et surtout de développement humain.

La situation est telle que certains pays sur le continent n’hésitent pas à renforcer leurs partenariats avec le Royaume en vue de dupliquer les dispositifs nationaux. Le Maroc a également pris des actions importantes pour renforcer ses partenariats dans le cadre de la coopération intercontinentale. L’initiative Triple AAA fut un moment mémorable lors de la COP22 à Marrakech. Une initiative qui fait définitivement du Maroc un acteur majeur de développement agricole durable.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *