Edito : Aidez-vous…

Edito : Aidez-vous…

Dans de nombreuses déclarations récentes, la ministre du tourisme a mis l’accent, entre autres leviers de relance, sur l’importance des touristes marocains pour lesquels des offres adaptées devraient, selon la ministre, être mises en place.

Bien avant la ministre, depuis fin 2020, l’acteur majeur de la promotion touristique au Maroc, l’ONMT, avait lancé une campagne publicitaire massive et bien conçue pour faire vendre les destinations régionales à la clientèle nationale. Le fait est que depuis le début de la pandémie, en mars 2020, les opérateurs du secteur sont confrontés à une conjoncture incertaine, les flux évoluant au gré de la situation épidémiologique.

Les opérateurs marocains ne sont pas les seuls à vivre une telle situation qui a frappé les plus grandes destinations mondiales sans exception avec la même violence. Or, face à une crise pareille et malgré les initiatives des pouvoirs publics depuis le début de la pandémie, les premiers concernés eux-mêmes bien que résilients jusqu’à aujourd’hui, ont été étrangement timides en termes de communication et de marketing direct ciblant la seule clientèle aujourd’hui «viable», à savoir les touristes marocains.

Depuis 2020, il faut reconnaître qu’il n’y a pas eu particulièrement de campagnes publicitaires grand public, ni de promotions agressives sur les prix et autres dispositifs de communication.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *