Edito : Atlas

Edito : Atlas

La régionalisation demeure aujourd’hui un enjeu stratégique pour le Maroc. Le chantier qui a démarré il y a quelques années sera dynamisé au cours des prochains exercices budgétaires.

Le gouvernement actuel semble ainsi décidé à permettre à ce chantier de prendre son envol. Le projet de loi de Finances 2022 annonce d’ailleurs la couleur, puisque l’Exécutif compte mobiliser pas moins de 10 milliards de dirhams supplémentaires en faveur des régions. Force est de reconnaître cependant que certaines régions ont déjà parcouru un long chemin sur la voie du progrès. La région de Casablanca-Settat en est le parfait exemple.

Considérée comme une locomotive économique pour les autres régions, elle affiche des performances économiques et sociales importantes. Certes, les défis qui restent à relever sont importants, mais la régionalisation peut bien être la solution. Encore faut-il exploiter au maximum les potentialités de chaque région. Dans ce sens, les données régionales -ou Data régionale- seront déterminantes à la fois pour les autorités et pour les décideurs et acteurs économiques.

Mettre à la disposition de ces derniers toutes les informations et données nécessaires au bon moment est tout simplement vital. Les autorités, notamment régionales, ont un rôle important à jouer sur ce volet en mettant en place des canaux d’information efficaces pour les investisseurs ou bien les habitants. L’Atlas des régions (voir nos pages intérieures) peut être une solution pour repositionner nos régions sur les radars et les cartes des donneurs d’ordre.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *