Edito : Bac

Edito : Bac

Les épreuves du baccalauréat se déroulent cette année dans des conditions pour le moins exceptionnelles.

La pandémie du coronavirus a complètement chamboulé les programmes. Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique avec le concours des autorités locales à travers le pays, a déployé des mesures logistiques importantes pour permettre le déroulement des épreuves sous de bons auspices avec une générosité sans limite. En attendant de découvrir un jour, peut-être, les montants et conditions des marchés passés pour fournir des masques à des centaines de milliers de candidats et même des bouteilles d’eau minérale, sans oublier l’impression des épreuves et les primes de correction, le plus important semble être pour le moment la santé et la protection des candidats partout au Maroc.

Dans ce sens, il va falloir croiser les doigts pour éviter l’apparition de foyers de contagion au cours des épreuves, ce qui risque de perturber le déroulement de l’opération.

Il faut souhaiter bonne chance à tous les candidats qui sont en passe de franchir une étape importante dans leur parcours académique. Le baccalauréat est une sorte de sésame qui permet à un candidat de choisir une spécialité qui va l’accompagner probablement pour de longues années à la fois dans l’enseignement supérieur et dans le monde professionnel.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *