Edito : Cadeau

Edito : Cadeau

Le Père Noël est passé par là! Le dernier conseil d’administration de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) a été porteur d’un véritable cadeau pour les retraités.

Ces derniers recevront une bagatelle d’une valeur de 5% supplémentaire sur leur pension dès janvier prochain. Ce n’est pas tout. Le CA de la CNSS a octroyé un autre cadeau cette fois-ci aux patrons à travers la révision des majorations de retard et des frais de poursuite. Concrètement, il a été question d’offrir une remise totale sur les majorations de retard des cotisations, astreintes et frais de poursuite générées suite aux facilités de paiement à la condition de règlement de la totalité des échéances accordées et des cotisations de l’encours de la période de l’arrangement.

Il faut continuer dans cette politique qui fait la part belle aux amnisties pour provoquer l’électrochoc escompté dans le système économique. Car ce genre de mesures est de nature à remettre les pendules à l’heure et permettre surtout de retrouver la confiance. Le milieu des affaires a besoin de tels signaux pour que la machine se remette à nouveau à marcher. Le but est d’atteindre un taux d’activité suffisant pour résorber le taux de chômage.

Il est question dès aujourd’hui de cibler un taux de chômage de 4 ou 3% dans les cinq prochaines années. Un objectif qui reste jouable pour les autorités à condition de prendre les mesures nécessaires comme ce fut le cas avec les amnisties de la loi de Finances 2020 et les décisions du CA de la CNSS.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *