Edito : Casablanca

Edito : Casablanca

Les dernières précipitations ont de nouveau montré combien les infrastructures de certaines villes sont tout simplement dépassées.

La circulation dans une ville comme Casablanca, poumon économique du pays, est fortement perturbée, voire paralysée dans certaines artères. Les images et vidéos qui ont fait le tour de la Toile renseignent suffisamment sur l’état de la métropole. La gestion de la ville laisse trop à désirer avec une mairie complètement dépassée.

Les Casablancais n’acceptent plus que les mêmes explications soient à chaque fois répétées par les élus dont le nombre dépasse la centaine. Les habitants demandent des solutions. Car les élus servent à cela. Leur rôle est de trouver des solutions au bon moment et surtout faire en sorte que les mêmes problèmes ne se reproduisent plus.

Le Conseil de la ville dispose-t-il d’un plan prêt pour intervenir en cas d’inondations d’ampleur ? Les points noirs et les zones potentiellement inondables sont-ils identifiés ? Ce sont là autant de question auxquelles le maire, les élus et le Conseil de la ville doivent répondre d’urgence. Le temps désormais est à l’action et non plus aux communiqués et aux réunions.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *